613x459--2-.jpg

On s’y attendait, les Bulls l’ont fait. Après leur pitoyable performance du week-end en défense, les hommes de Tom Thibodeau ont resseré les rangs et sont revenus à des principes défensifs qui leur sont chers. Les Bulls ont également profité d’une performance indigne des Brooklyn Nets, pourtant si convaincant lors du match 1.

 

Des le début du match on sent Chicago concentré. Les rotations défensifs sont au point, une « boite » est mise en place sur Deron Williams, et en attaque tout le monde est impliqué. Les Bulls prendront jusqu’à 6 points d’avance dans une première mi-temps menées de bout en bout. Il faut 14 points de Brook Lopez en première mi-temps et un tirs à 3 point au buzzer beater de C.J. Watson (10 points, 5 passes décisives) pour voir les Nets résister et recoller à une longuer à la pause (46-47).

 

Et comme souvent cette saison, c’est lors du troisième quart-temps que les Nets vont connaitre un trou noir. L’énergie incroyable d’un Joakim Noah jouant sur un pied énergise une défense qui a mis ls barbelés, et surtout, l’adresse de Boozer (6/12) et Mohammed (4/5) permet aux Bulls de se détacher. Ils passeront un 11-22 dans la période aux Nets. Si Joakim Noah est partout, Deron Williams (1/9 aux tirs mais 10 passes décisives) et Joe Johnson (6/18 aux tirs) sont étrangement absents. A l’entame du money time Chicago possède 12 points d’avance (57-69).

 

usp-nba_-playoffs-chicago-bulls-at-brooklyn-nets-x-large.jpg

Les Nets effectueront bien un comeback grâce à deux tirs longue distance de Johnson, la salle sera même prête à exploser quand ce même Johnson prend un tir ouvert pour revenir à 3 points mais Brooklyn ne reviendra pas. Un sauvetage incroyable de Joakim Noah puis Une faute de Deron Williams sur un tir de Kirk Hinrich viennent sceller la rencontre. Chicago reprend l’avantage du terrain alors que les Nets auront la pression à Chicago dès jeudi.

 

Difficile de remporter une rencontre quand vous shootez à  4/21 à 3 points et 35 aux tirs. Les Nets n’auront pourtant pas été si loin. Chicago de son côté est revenu à un style de basket propre à lui : Dur en défense, empêchant toute possibilité de jeu rapide à l’adversaire et forcer les Nets à prendre des tirs extérieurs. Gerald Wallace aura notamment été une catastrophe dans ce domaine (1/7 à l’extérieur). La performance de Noah (11 points, 10 rebonds) aura particulièrement inspiré ses coéquipiers, notamment Kirk Hinrich qui fit un boulot remarquable sur Williams en défense et Luol Deng (15 points, 10 rebonds).

 

nets-bulls-gal-042213-003.jpg

 

Score final: 82-90

 

 

 

 

Retour Ă  l'accueil