tumblr_m914o7kIaq1rwuqk3o1_500.jpg

 

Andrei Kirilenko MVP européen, Parker 4e Après Céline Dumerc, la France pouvait espérer un doublé dans l'élection des MVP européens pour 2012. Mais Tony Parker ne finit que quatrième d'un scrutin gagné par Andreï Kirilenko.

 

S'il en avait éventuellement besoin, Tony Parker aura une nouvelle motivation lorsqu'il attaquera l'Euro en Slovénie (4-22 septembre), où les Bleus viseront l'or et rien d'autre : prouver qu'il vaut mieux qu'une place au pied du podium du MVP européen. Le meneur des Spurs pouvait espérer monter sur la plus haute marche, comme Céline Dumerc, mais celle-ci accueille son ami Andreï Kirilenko. Déjà récompensé en 2007, l'ailier russe devient le troisième joueur après Dirk Nowitzki (2005, 2011) et Pau Gasol (2008, 2009) à être titré deux foix depuis la création de ce scrutin par la FIBA Europe en 2005. Kirilenko a écrasé la saison 2011-12 de l'Euroligue, a conduit sa sélection a une première médaille olympique (bronze) depuis la partition de l'URSS et a réussi son retour en NBA avec Minnesota.

 

Parker est devancé par Kirilenko surnommé "AK 47" et Pau Gasol mais aussi par Vassilis Spanoulis, Parker avait aussi des arguments solides : il était le seul Européen dans l'un des deux meilleurs cinq majeurs NBA la saison dernière, il est l'un des trois à être retenu cette fois pour le All Star Game (avec Joakim Noah et l'Anglais Luol Deng) et il a terminé dans le top 10 des scoreurs aux JO de Londres, où les Français ont perdu en quarts face à l'Espagne (59-66). Cela lui a permis de se classer deuxième dans les votes des internautes (11.696 voix, derrière Danilo Galinari, 14.066). Mais il a été devancé dans le scrutin des «experts» (entraîneurs, journalistes) par Kirilenko (356 points), Pau Gasol (348) et Vassilis Spanoulis (237), artisan majeur de la victoire surprise de l'Olympiakos en Euroligue. Il faut aussi noter que Nicolas Batum, 11e marqueur des JO, et Noah, n'étaient pas présents dans la liste de dix noms qui servait de support au vote des internautes. Ils ne sont donc pas classés.

 

Le classement :

 

1. Andrei Kirilenko (RUS, CSKA Moscou/Minnesota)

2. Pau Gasol (ESP, LA Lakers)

3. Vassilis Spanoulis (GRE, Olympiakos)

4. Tony Parker (FRA, San Antonio)

5. Marc Gasol (ESP, Memphis)

6. anilo Gallinari (ITA, Denver)

7. Goran Dragic (SLO, Houston/Phoenix)

8. Marcin Gortat (POL, Phoenix)

9. Nikola Pekovic (MON, Minnesota)

10. Ömer Asik (TUR, Chicago/Houston)

 

 

 

 

Retour à l'accueil