La sélection française a remporté le All Star Game 2013 130-117, un match où le limougeaud Nobel Boungou-Colo a été élu MVP.

 

20226.jpg

C'est ce qui s'appelle une petite revanche. Cantonné à huit petites minutes l'année dernière pour sa première participation au All Star Game, Nobel Boungou-Colo a cette fois pu profiter pleinement de l'événement. « C’était une frustration parce que le All Star Game c’est quand même une fête », confiait le joueur une fois la partie terminée. « La famille vient pour le match, tout le monde est là, les amis, tu veux jouer et mettre des dunks comme tout le monde, huit minutes ce n’était pas assez. » Nul doute que cette fois, il est reparti sans aigreur, aucune, de Bercy.

 

Car Nobel Boungou-Colo aura été le grand monsieur de cette soirée, l'homme qui a permis aux Français de remporter leur 10e victoire en 23 confrontations depuis que le All Star Game oppose les meilleurs nationaux aux meilleurs étrangers du championnat. Une victoire qui, visiblement, tenait grandement à coeur pour Nobel et ses  compatriotes. « On avait comme objectif de gagner les matches parce que les Américains gagnent souvent au All Star Game. »

 

510.jpg

Nobel aura posé des problèmes insolubles aux étrangers durant tout le match

 

Ce sont d'ailleurs les Français qui sont le mieux rentrés dans leur match. Bien huilée par les offrandes d'Andrew Albicy et Antoine Diot, les deux meneurs se montrant très altruistes sur le match avec respectivement 14 et 12 passes décisives à leur actif, l'attaque tricolore vire rapidement en tête avec un 11-2 en début de match. Mais les Américains ne comptent pas en rester là et, portés par un très efficace Ahmad Nivins (10 points dans le premier quart, 28 au total, meilleure performance côté étranger), ce sont bien les Français qui comptent 4 points de retard à la fin du premier quart (29-33). Le deuxième acte tournera cependant à l'avantage des français, et c'est sur un score de parité que les deux équipes quittent le parquet à la pause (60-60).

 

Au retour des vestiaires, la France passera un 38-28 aux étrangers, bien aidés par les envolées spectaculaires de Mouhammadou Jaiteh, plus jeune joueur sur le terrain mais loin d'être le plus timoré (20 pts, 6 rebonds au total). Son coéquipier en club, Johan Passave-Ducteil, n'est pas en reste lui non plus (22 pts, 6 rbds) et à eux-deux, les costauds tiennent la raquette tandis que Nobel Boungou-Colo fait péter la banque.

 

A trois-points ou près du cercle, en suspension ou en dunk, l'ailier score dans tous les sens et signe une ligne de statistique pantagruélique (28 pts à 12/18, 13 rbds, 4 pds36 d'éval) synonyme de trophée de MVP. Une juste récompense pour un joueur longtemps réputé pour sa défense mais qui se révèle en attaque cette saison.

 

« C’est un joueur qui commence à être connu, voire reconnu c’est évident, par rapport à ce qu’il a fait l’année dernière et à son très bon début de saison cette année », se félicitait Jean-Marc Dupraz, l'entraîneur de cette sélection française qui est aussi le coach de Nobel Boungou-Colo en club à Limoges. Une progression qui fait de Nobel l'un des joueurs français majeurs en Pro A, à tel point que certains commencent à évoquer son nom pour l'équipe de France à l'avenir.

 

« C’est la question qu’on aime me poser », reconnaît le joueur. « Il y a un sélectionneur, mon objectif est de montrer que je peux essayer de conquérir une place mais pour ça, c’est sur toute une saison qu’il faut être bon, il ne faut pas juste un titre de MVP du All Star Game. C’est dans ma tête mais la saison est longue. »

 

Si elle continue comme elle a commencée, cette saison pourrait bien emmener Nobel plus loin que cela.

 

 509.jpg

Le podium officiel de cet All Star Game 2013, avec Nobel Boungou-Colo au milieu

 

 

Résultat :

 

Français battent Etrangers : 130-117 - MVP : Nobel Boungou-Colo (Limoges)

 

 

Source: LNB.fr

 

 

 

Retour à l'accueil