sen-12.jpg

Le match Sénégal-Egypte ouvrira demain vendredi à Maputo (7h 30 GMT), le bal  du Championnat d’Afrique des nations féminin de basket-ball (Afrobasket dames 2013). Les Lionnes vice-championnes lors de la dernière édition partent à la conquête du titre continental.

 

Dépossédées de leur titre en 2011 à Bamako par les Angolaises, Les Lionnes du basketball engagent leur opération reconquête du titre lors de l’Afrobasket 2013 qui démarre ce  vendredi 20 septembre à Maputo (Mozambique). Un onzième trophée est au bout de cette campagne qui est encore celle de la consolidation du leadership du basket sénégalais.

 

Les Lionnes du basket abordent dés ce vendredi   la reconquête du titre continental, quatre ans après leur dernier sacre. Monter sur la première marche du podium sera le maitre-mot pour les Sénégalaises qui ont rallié la capitale Mozambique depuis lundi dernier, où se déroule la 23ème édition de l’Afrobasket féminin.

Son palmarès et les places d’honneur qu’il a occupé depuis les toutes premières éditions de l’Afrobasket,  postule le Sénégal sera encore dans les habits de grandissime favorite de l’épreuve.

 

Aya Traoré, Mame Diodio Diouf et autres Jeanne Senghor qui ont participé à l’Afrobasket 2009 remporté, il y a quatre ans comme celle perdu à Dakar en 2007 et 2011 à Bamako auront la mission de reprendre le titre qui leur permettrait de franchir la barre mythique des 11 titres africains tout en consolidant l’hégémonie du Sénégal inauguré à Tunisie en 1974.  En convoquant l’histoire, l’équipe du Sénégal de basket-ball féminine a été dix fois championne d’Afrique en 22 éditions (1974, 1977, 1979, 1981, 1984, 1990, 1993, 1997, 2001 et 2009).  Elle a été six fois vice-championnes d’Afrique en 1968, 1975, 1983, 1994, 2005, 2007 et 2011.

 

L’année 1974 marque le début de règne des Sénégalaises qui se sont emparées de leur premier trophée en Tunisie.

La talentueuse génération composée de la capitaine Marie Amélie Lopez, Aya Pouye, Nafissatou Diagne, Mariama Bâ, Mame Penda, Coumba Dickel Diawara, Kankou Coulibaly, Marie Héléne Ndiaye, Aminata Diagne Poulain marque son empreinte et  réalise un quadruplé en  conservant le trophée en  1977 à Dakar, en 1979 à Mogadiscio (Somalie) et dans les éditions de 1981 et 1984  à Dakar.

 

Cette suprématie sera toutefois contestée par Longanza, Linguenza et  les «Léopardes» de l’ex-Zaïre, aujourd’hui Rd Congo. Cette rivalité sera exacerbée surtout lors des finales de 1981 et celle remportée par le Sénégal en 1984 à Dakar.

 

Sous la houlette d’une autre génération dorée composée entre autres de  Sadani Thiam, Mame Maty Mbengue, Nathalie Sagna, Anne Marie Dioh, Khady Diop, Adama et Rama Diakhaté, Mborika Fall, Ndouty Ndoye, Ami Kane entre autres, le Sénégal va  s’offrir ses premiers  »doublés ».

 

A Tunisie, le Sénégal décroche la médaille d’or  en  1990 à Tunis  et reprend le trophée des mains des Zaïroises. Elles accèdent en effet sur le podium en 1992 à domicile.

 

Finaliste de l’édition de 1994 remportée  encore par leur grande rivale, le Sénégal réussit la prouesse de reprendre sa place dans l’échiquier pour réaliser son dernier doublée en  2001 à Tunisie après avoir reconquis le titre deux ans auparavant  à Nairobi  1997.

 

Ce dernier sacre de Mame Maty Mbengue, Khady Diop, Aminata Kane, marque ainsi la fin de cette belle série entamée au cours des années  70 et 80. Le Sénégal va échouer à la 3e marche du podium à Maputo 2003 et cède la 1ère place aux  D-Tigers du Nigeria. La bande à Udoka va même se faire fort de dominer le Sénégal en finale et d’accrocher  son deuxième titre devant son public d’Abuja (Nigéria) en 2005. Les Lionnes ne seront pas au bout de leur peine. Puisque le rêve de reconquête à domicile va encore s’envoler en 2007. Cette fois, c’est le Mali d’Hamchetou Maïgou qui allait de charger de «piquer» la Coupe sur la tête des Lionnes  au stadium Marius Ndiaye et d’inscrire pour la première fois son nom au palmarès de l’Afrobasket.

 

A Madagascar 2009, les Lionnes avaient pris leur revanche et atteint la barre mythique des 10 titres.

Les Aigles du Mali seront imitées quatre ans plus tard par les Palancas Negras qui vont accéder en trône en  renversant le Sénégal à l’Afrobasket de Bamako.

 

 

 

Retour à l'accueil