550554_416941951683420_458992908_n.jpg

A gauche, Moussa Sanze lors du Stage des entraîneurs Handibasket organisé en France par la Fédération Française de Basket-ball (FFBB).

 

Un entraîneur Handibasket centrafricain au nom de Chrysos Bienvenu Michel Moussa Sanze nous a fait parvenir un message de réflexion qui vaut la peine d'être partagé. La rédaction de News Basket Bêafrika ne peut s'empêcher de vous partager la teneur de ce message de paix et d'amour. Nous vous invitons donc à lire l'intégralité de ce message:

 

 

"Le sport pour la paix et le développement"

 

La pratique du sport est un moyen reconnu par les sciences sociales et humaines, comme un facteur par excellence pour promouvoir la paix. Il surpasse les limites des frontières géographiques et les classes sociales. Il dépasse toutes les considérations politico ethniques, religieuses et autres clivages susceptibles de diviser un peuple ou une nation, le sport joue aussi un rôle significatif dans la promotion de l’intégration sociale et du développement économique dans les différents contextes géographiques, culturels et politiques.

Le sport est un outil puissant de renforcement des liens et des réseaux sociaux, et de promotion des idéaux de paix, de fraternité, de solidarité, de non-violence, de tolérance et de justice. Le devoir de faire face aux problèmes des pays en situation de post-conflit, tel est le cas de notre pays La Centrafrique, la paix, peut être facilité par la présence du sport qui a la capacité d’unir les peuples.

 

Dans le cadre de la mise en pratique de certaines de mes réflexions, comme ma contribution pour appuyer tous les efforts et toutes les actions qui ont été faits par les uns et par les autres, dans l’objectif de ramener la paix la stabilité et la sécurité dans notre pays, à mon humble avis les grands enjeux de la prochaine Coupe d'Afrique des Nations de Basket, Abidjan 2013 peut nous permettre d’affirmer pleinement que nous sommes un peuple, une seule nation avec des grandes ambitions pour l’unité de notre pays.

 

64620_497590416951906_198130666_n.jpg

 

Je me permets par le devoir du civisme et mon sens aigu du patriotisme de vous informer et de vous sensibiliser sur l’importance de ce projet « Allez-les Fauves Afro basket, Abidjan 2013 » que cela peut apporter dans le processus de paix et de la réconciliation dans notre pays, ainsi que de la renaissance de notre Sport Roi. Le projet vous sera présenté très bientôt, après certaines démarches que je suis en train de mener pour un rapprochement conjointement avec certains compatriotes qui manifestent le désir d’être actifs dans le projet

Pour terminer j’attends vos réactions, et réflexions sans lesquelles, le projet n'aura aucun sens, c’est pourquoi votre adhésion demeure une condition inéluctable pour le lancement de nos activités en Centrafrique et dans le monde. Le sport, unis le peuple, le sport a un rôle très important comme facteur de paix, de la réconciliation et du développement dans notre pays.

Un personnage historique africain a dit je cite » Le foot bal aussi bien que le rugby, le cricket et les autres sports collectifs, a le pouvoir de guérir les blessures » l’auteur de cette phrase est bien l’illustre Prix Nobel de la paix 1993, Nelson Mandela.

 

Après l'apartheid et sa ségrégation raciale, qui a eu cours en Afrique du Sud de 1948 à 1991, le sport est devenu un symbole d'unité retrouvée, de réconciliation nationale. Un moyen pour les Noirs et les Blancs de communier autour d'un même événement, en l'occurrence la victoire des Springboks lors de la Coupe du monde de rugby 1995, organisée dans le pays.

 

Vive la Solidarité Nationale, Allez-les Fauves Afro basket 2013, pour que vive notre unique et indivisible Nation, La Centrafrique

 

 

Chrysos Bienvenu Michel

 

 

 

 

Retour à l'accueil