38645_142621519098835_100000529644990_306916_2030733_n.jpg

A seulement deux mois de l'Afrobasket 2013, la sélection nationale centrafricaine semble très loin d'atteindre son objectif pour une meilleure préparation en vue de ce grand rendez-vous continental. Si l'on connaît déjà la liste des joueurs convoqués par la Direction Technique Nationale pour un regroupement prévu début juillet, l'ombre de doute plane encore sur le lieu de la préparation. Même si rien n'est encore sûr, la ville française de Grenoble est souvent citée pour accueillir les Fauves centrafricains ainsi que d'autres sélections africaines dont le Burkina Faso.

 

Au moment où l'incertitude persiste autour des "Bamaras" (Fauves), les choses s'activent cependant sur le plan administratif au niveau de la capitale centrafricaine avec la parution du décret de naturalisation du meneur américain Tony Fitzgerald White JR (24 ans, 1.83 m). A quel prix cela a été fait en ce temps de vache maigre pour la Fédération Centrafricaine de Basketball (FCBB)? Notons bien que dans le cadre de la naturalisation, un seul naturalisé est autorisé par équipe nationale a participé à l'Afrobasket selon les textes de la FIBA Afrique.

 

NATURALISATION: voilà ce que dit FIBA Afrique

 

E.3.3: Une équipe nationale participant à une compétition officielle de FIBA Afrique ne peut aligner qu'un seul joueur ayant acquis la nationalité légale de ce pays par naturalisation ou par tout autre moyen après avoir atteint l'âge de seize (16) ans.

 

L'on se pose encore la question de savoir si la République Centrafricaine manque t-elle réellement des joueurs talentueux au poste de meneur?  Pourquoi le meneur de Vanves Destin Damachoua (26 ans, 1.84 m) n'a t-il pas été convoqué alors que celui-ci vient de réaliser une excellente saison avec son club? Et que dira t-on de l'autre meneur-arrière centrafricain Yannick Zachée sans oublier Junior Pehoua? Toutes ces interrogations méritent plus de clarté de la part du Directeur Technique National Fred Goporo qui avait pourtant montrer sa volonté de donner la chance à certains espoirs du basket-ball centrafricain. Pourquoi donc ce retournement de situation? Va t-on vers une sélection américano-centrafricaine? La convocation de Will Neil Londoumon (20 ans, 1.90 m) s'inscrit bien dans le cadre de ce projet, tout comme pour le jeune pivot de Gravelines-Dunkerque Jimmy Djimrabaye (21 ans, 2.04 m) qui mérite humblement sa place et sûr d'avoir enfin un rôle important dans le secteur intérieur des Bamaras en raison de sa stratosphérique saison 2012-2013.

 

pattiobryant_021909_release.jpg

Patrick O'Bryant sous les couleurs des Boston Celtics lors de la saison 2008-2009.

 

Dans ce secteur intérieur déjà renforcé par l'incontesté James Mays, la DTN compte également sur le pivot américain Patrick O'Bryant (26 ans, 2.13 m, 110 kg), ancien joueur des Golden State Warriors (2006-2008), des Boston Celtics (2008-2009) et des Toronto Raptors (2009-2010). Si Pat O'Bryant a été l'ombre de lui-même lors de son passage éclair dans la ligue nord-américaine, il connait bien le basket-ball européen car il évoluait ces derniers temps au club lituanien de Lietuvos Rytas (il a disputé que 6 matchs de VTB United League pour une moyenne de 5.8 points et 3.3 rebonds en 11 minutes) avant d'être coupé le 6 mai 2013. En plus d'un passé moins glorieux et un temps de jeu souvent insuffisant, O'Bryant reste un big men qui n'a rien prouvé contrairement à James Mays qui reste une valeur sûre, capable de shooter derrière l'arc et aussi redoutable dans la peinture. Le strasbourgeois Maxime Zianveni qui dispute actuellement les finales de la Pro A a sans doute une grande motivation pour faire partie des 12 retenus pour cet Afrobasket 2013. Maixent Mombollet est également convoqué pour le camp d'entraînement des Fauves et il espère mettre fin à sa carrière internationale à Abidjan en Côte d'Ivoire au mois d'août prochain. Une chose est certaine, la bataille entre les intérieurs s'annonce plus que jamais rude. 

 

Au niveau des extérieurs, la présence de Romain Sato sera forcément l'un des atouts considérables pour atteindre l'objectif principal qui est celui de se qualifier pour la Coupe du Monde de 2014 qui se tiendra en Espagne. La super star centrafricaine sera épaulé par l'ailier havrais Max Kouguere et le luçonnais William Kossangue sans oublier Martial Gotagni. Il faut noter l'absence du pornicais Guy Kodjo et de Junior Pehoua. Les deux joueurs y compris Destin Damachoua et Yannick Zachée ne semblent pas faire partie du plan de Fred Goporo. Pourtant ces quatre internationaux expérimentés méritent au moins une convocation en pré-sélection. On ne saura peut-être jamais les raisons de leur non-convocation.

 

Au niveau des meneurs, Michael Mokongo reste le leader incontestable et il aura sans doute la lourde responsabilité de distribuer les cartes sur le plan offensif.

 

_Tony_White_Jr_thumb.jpg

Tony White JR sous les couleurs du College Charleston (USA) en 2010

 

Stats du meneur américain Tony White pour la saison 2012-2013 avec Barsy Atyrau (Kazakhstan): En seulement trois matchs disputé, il affichait une moyenne de 1.3 points dont 1/7 à deux-points soit 14.3% de réussite, 0.7 rebond, 0.0 en interception et 0.3 de passe décisive en 6.7 minutes par rencontre. CLIQUEZ ICI POUR VOIR SES STATISTIQUES

 

Stats du pivot américain Patrick O'Bryant pour la saison 2012-2013 avec Lietuvos Rytas (Lituanie): En seulement six matchs disputé en VTB United League, il tournait en moyenne de 5.8 points dont 58.3 de réussite à deux-points, 70% de réussite aux lancers francs, 3.3 rebonds en 11 minutes par rencontre. CLIQUEZ ICI POUR VOIR SES STATISTIQUES

 

Selon vous, la naturalisation de ces deux joueurs américains est-elle nécessaire pour construire l'équipe nationale centrafricaine en vue de l'Afrobasket 2013? A vous de réagir...

 

Tony White officiellement centrafricain

 

Monsieur Tony Fitzgerald White JR de nationalité américaine bénéficie de la nationalité Centrafricaine par naturalisation.

 

Bangui, 29 mai (ACAP) - Le Président de la République, Michel Djotodia Am Nondroko a accordé la nationalité Centrafricaine par naturalisation à Monsieur Tony Fitzgerald White JR de nationalité américaine, né le 22 septembre 1988 à Texas aux États Unis, par décret n°13.122 du 27 mai 2013 à Bangui.

 

Selon le terme du décret, l’intéressé est soumis aux incapacités prévues à l’article 41 de la loi n° 61.212 du 27 mai 1961, portant Code de Nationalité Centrafricaine. 

 

 

 

Retour à l'accueil