Le Championnat d’Afrique des nations masculin de basket-ball se déroule à Abidjan du 20 au 31 août. Cet Afrobasket 2013 s’annonce ouvert, même si la Tunisie, championne d’Afrique 2011, l’Angola, l'équipe la plus titrée du continent, le Nigeria, voire le Cameroun, la Côte d’Ivoire et le Sénégal, semblent armés pour s’imposer. Le podium du tournoi sera qualificatif pour la Coupe du monde 2014 en Espagne.

 

Tunisai-Men-Basketball-Team

Comme en 2011, la sélection dirigée par Adel Tlatli s’appuiera sur un groupe expérimenté, un jeu bien rôdé et un pivot Salah Mejri (2 mètres 17), fraichement transféré au Real Madrid.

Les Tunisiens ont débarqué à Abidjan, pour l’Afrobasket 2013 (20 au 31 août), avec l’étiquette de favoris du Championnat d’Afrique des nations de basket-ball. Auteurs d’une longue et solide préparation, les champions d’Afrique 2011 peuvent compter sur un premier tour plutôt gérable avec le Rwanda, le Maroc et le Burkina Faso comme adversaires dans le groupe B.

 

AFROBASKET 2013 : MODE D’EMPLOI

 

Le Championnat d’Afrique se déroule du 20 au 31 août à Abidjan, au Palais des sports de Treichville (4.100 places). Les seize nations qualifiées pour la phase finale sont réparties en quatre groupes de quatre équipes. Aucune équipe ne sera éliminée à l’issue du premier tour. Le classement servira à déterminer le tableau des 8es de finale. Les trois premiers du tournoi seront qualifiés pour la Coupe du monde qui aura lieu du 30 août au 14 septembre 2014 en Espagne.

 

 ang men team 2012

L’Angola en reconquête

 

Dans ces conditions, qui pourrait empêcher la Tunisie de se succéder à elle-même ? L’Angola, tout d’abord, qui fait figure d’épouvantail dans un groupe C très lusophone, avec le Cap-Vert et le Mozambique, sans oublier la République centrafricaine. Les Angolais, qui ont remporté quasiment dix Afrobasket de suite entre 1989 et 2009, n’ont pas beaucoup changé de visages ces dernières années. Neuf Palancas Negras étaient déjà là en 2011, et huit étaient présentes en 2009 et en 2007.

 

L’Angola, vice-champion d’Afrique 2011, a surtout procédé par retouches dans son effectif, en intégrant notamment Reggie Moore. L’Américain est devenu le deuxième joueur naturalisé de l’histoire de la sélection angolaise, après le Tchadien Abdel Aziz Boukar. Il devra donner du poids au jeu intérieur angolais.

 

Olympics+Day+2+Basketball+bJ2r6kTMbefl2

Le Nigeria à la sauce américaine

 

La puissance physique devrait être l’atout numéro un d’une équipe du Nigeria presque totalement renouvelée par rapport à l’Afrobasket 2011 (3e place). Le groupe nigérian est composé pour moitié de joueurs qui ont fait une bonne impression lors des Jeux olympiques 2012.

 

Les D-Tigers pourront compter cette fois sur l’apport d’Al Farouq Aminu, l’ailier fort NBA des Pelicans de la Nouvelle-Orléans. Ce Nigeria version 2013 aura de toutes les façons un accent très « US » avec dix des douze joueurs qui sont des Américains naturalisés.

 

CIV Madagascar (8) (Grand)

La Côte d’Ivoire ne veut pas décevoir

 

L’équipe de Côte d’Ivoire, elle, aura plutôt des allures mixtes, avec une majorité de joueurs passés par les championnats français ou de seconde catégorie aux Etats-Unis. A Abidjan, les Eléphants n’auront pas forcément une pression énorme, les Ivoiriens étant surtout passionnés de football. La sélection coachée par l’Espagnol Natxo Lezkano devra avant tout faire mieux que la 4e place de 2011. Les trois premiers de cet Afrobasket 2013 seront en effet qualifiés pour la Coupe du monde 2014 en Espagne.

 

La sélection ivoirienne ne voudra pas manquer ce rendez-vous continental à domicile qui était déjà prévu en 2011, mais qui avait été délocalisé à Madagascar.

 

cmr chine

Le Cameroun et le Sénégal, solides prétendants

 

Parmi les autres prétendants à la victoire finale, il y a le Cameroun et le Sénégal. Les Camerounais n’ont pas été gâtés avec un groupe D qui comprend le Nigeria et le Mali notamment, en plus du Congo-Brazzaville. Mais ils comptent dans leurs rangs le meilleur intérieur africain actuel, Luc Mbah a Moute, l’ailier NBA des Kings de Sacramento. L’arrière Jéremy Nzeulie, fraichement sacré champion de France avec Nanterre, sera également de la partie.

 

Le Sénégal a, de son côté, eu plus de mal à réunir ses meilleurs joueurs. DeSagana Diop et Gorgui Dieng, les deux Sénégalais de NBA, n’ont pas fait le voyage à Abidjan. Ces Lions de la Téranga semblent moins forts qu’en 2009 notamment. Mais, même avec des stars, la sélection sénégalaise n’est plus montée sur le podium depuis 2005.

 

5764295-8593641

A Abidjan, la sélection sénégalaise aura fort à faire dans le groupe A, avec la Côte d’Ivoire, l’Algérie et l’Egypte, l’un des principaux outsiders. La sélection égyptienne est dotée d’une génération prometteuse mais sa préparation aura sans doute été gâchée par les remous politiques en Egypte.

 

AFROBASKET 2013 : LES GROUPES

 

Groupe A

Côte d’Ivoire

Egypte

Sénégal

Algérie 

 

Groupe B

Tunisie

Rwanda

Burkina Faso

Maroc

 

Groupe C

Angola

Centrafrique

Mozambique

Cap-Vert

 

Groupe D

Nigeria

Cameroun

Congo

Mali

 

 

 

Retour à l'accueil