1377614_10151651951917256_1349745648_n.jpg

La star centrafricaine Romain Sato, auteur de 11 points dont 3/3 à deux-points, 1/2 à trois-points, 2/2 aux lancers francs, 9 rebonds, une passe, une interception, un contre et 20 d'évaluation en seulement 17 minutes, a brillamment participé à la victoire historique de Valencia en Liga Endesa.

 

Valencia Basket Club 108-57 CB Valladolid

 

Ce soir l'on a assisté à l'une des démonstrations les plus marquantes de l'histoire de la Liga Endesa. Tout simplement la plus large victoire de l'histoire de Valencia en Liga ACB. Battu en Slovènie sur le fil du rasoir par l'Union Olimpija en Eurocup, Valencia a réagi ce samedi soir en infligeant une humiliation historique à CB Valladolid.

 

Après avoir donné le ton dès les 6 premières de la rencontre avec un 20-2, les hommes de Velimir Perasovic se sont ensuite baladé face à une équipe de Valladolid complètement dépassée par la cadence de jeu imprimée par le Taronja. A l'image de cette entame de match, le belge Van Rossom montre le chemin en inscrivant 11 points consécutivement. Mis en grande difficulté avec une pression défensive étoufante, Valladolid ne parvient pas à trouver des solutions pour stopper l'hémorragie. A la pause, Valencia mène déjà de 27 points (50-23).

 

Au retour des vestiaires, les partenaires de Romain Sato se montrent de plus en plus agressifs en défense et en attaque après 4 minutes de jeu dans le troisième quart temps (57-30), obligeant le coach Ricard Casas a demandé un temps mort pour faire souffer ses joueurs viseblement assommés. Mais cela ne changera pas grand chose à la détermination de Valencia qui conitnue sa démonstration offensive digne d'un sérieux prétendant au titre. A la fin du troisième quart temps, le sacore est de 76 à 32 en faveur de Taronja.

 

100488_81_106006_81.jpg

Dans le dernier quart temps, Valladolid va vivre le pire calvaire de son histoire en Liga Endesa, sans doute dix minutes les plus longues de toute son histoire. Les dangers viennent de partout, tous les joueurs venant du banc se montrent sans pitié et l'écart ne cesse de creuser. Au final, 51 points séparent les deux adversaires du soir, victoire retentissante et historique de Valencia devant son public debout pour le standing ovation. Il faut noter que les joueurs de Valencia ont distribué 33 passes décisives dans cette rencontre, deuxième record de tous les temps en Liga Endesa. Avec une évaluation globale de 160, le Taronja occupe la troisième position dans l'histoire du championnat espagnol dans le domaine de notation derrière Baskonia et Barcelone. C'est la sixième plus grande victoire dans l'histoire de l'ACB depuis 1983. C'est la 3e victoire de Valencia en Liga Endesa après quatre matchs joués.

 

A l'image de cette victoire en équipe, sept joueurs de Valencia terminent la rencontre avec deux chiffres: Justin Doellman (18 points, 4 rebonds, 5 passes décisives, 24 d'éval), Serhiy Lishchuk (14 points, 8 rebonds, 26 d'éval), Romain Sato (11 points, 9 rebonds, 20 d'éval), Juan Triguero (11 points, 4 rebonds, 18 d'éval), Pablo Aguilar (11 points, 4 rebonds, 3 passes, 19 d'éval), Rafa Martinez (11 points, 6 passes décisives, 12 d'éval) et Van Rossom (11 points, 2rbds, 2pds).

 

Du côté de Valladolid, seul Danilo Andjucic (13 points) termine le match avec deux chiffres.

 

Les statistiques

 

VALENCIA.png

 

VALLADOLID.png

 

 

 

Retour à l'accueil