maxresdefault-copie-1.jpg

Aaron Jackson (1.93 m, 28 ans) en attente d'un feu vert du CSKA Moscou pour rejoindre Valence, selon la presse espagnole. En deux saisons passées au CSKA Moscou, Aaron Jackson a disputé le Final Four de l'Euroleague deux fois d'affilées (2013 et 2014).

 

Pour son grand retour en Euroleague après trois ans d'absence, le club espagnol de Valence poursuit son recrutement en vue de se renforcer pour faire frapper un grand coup dans la compétition. Après avoir prolongé Romain Sato (centrafricain) et Rafa Martinez (espagnol), ensuite signé consécutivement Kresimir Loncar (croate), Luke Harangody (américain) et Guillem Vives (espagnol), le Taronja s'apprête à offrir un contrat à l'actuel arrière américain du CSKA Moscou Aaron Jackson selon la presse espagnole. Selon cette source, Aaron Jackson serait la priorité de Valence pour remplacer Oliver Lafayette, parti cet été à l'Olympiakos.

 

Avec l'arrivée du français Nando De Colo au CSKA Moscou, Aaron Jackson sait que la concurrence sera très rude avec Jeremy Pargo et Milos Teodosic. En ce sens, il est clair que l'un des deux (Aaron Jackson ou Jeremy Pargo) devra quitter le CSKA cet été, et Valence veut signer Jackson à un coût beaucoup plus abordable. Ce serait une opération économiquement et athlétiquement très avantageux pour La Fonteta, similaire à celle de la star centrafricaine Romain Sato (arrivée à Valence la saison dernière en provenance du Fenerbahçe).

 

Les deux parties attendent juste le feu vert du CSKA Moscou pour finaliser l'accord. Ce qui permettra à Aaron Jackson de partager le temps de jeu avec le meneur belge Sam Van Rossom et l'arrière espagnol Pau Ribas. Il faut noter que Jackson est un joueur capable d'évoluer à la perfection aux postes 1-2, et le nouveau directeur sportif de Valence Chechu Mulero a fait de lui sa première priorité.

 

Dans l'autre information, Valence serait prêt à offrir un nouveau contrat au pivot ukrainien Serhiy Lishchuk.

 

Les highlights d'Aaron Jackson avec Bilbao Basket (saison 2010-2011)

 

 

Les highmlights avec le CSKA Moscou

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil