670_detvsmiagallery_130322.jpg

C’est devenu le pari à la mode dans le milieu NBA: quand l’historique série du Heat va t-elle enfin se terminer ? Pas cette nuit, en tout cas, puisqu’en venant à bout de Detroit, 103 à 89, les hommes d’Erik Spoelstra en sont maintenant à 25 victoires de rang. Seuls les 33 succès consécutifs des Lakers version 1972 sont au dessus.

 

Pourtant, comme à Cleveland, la première mi-temps fut hautement laborieuse, Miami concédant jusqu’à 11 points de retard sur leurs adversaires du soir. Et comme face à Cleveland, LeBron James (29 points, 8 rebonds, 8 passes) a sorti le grand jeu quand il le fallait, avec une précision sans failles (12 sur 15). Rajoutez une dose de Dwyane Wade (19 points, 4 passes, 3 interceptions), et vous obtenez une machine face à laquelle les Pistons n’ont pas pu grand chose.

 

Il faut dire que si José Calderon (18 points, 3 rebonds, 7 passes) a martyrisé les floridiens pendant toute la première mi-temps, il n’a pas été capable de tenir le rythme jusqu’à la fin du match. C’est surtout Greg Monroe (23 points, 15 rebonds, 6 passes), fort de sa domination physique dans la raquette, qui a tenu la baraque tant qu’il a pu, emmenant Kyle Singler (18 poins, 8 rebonds) dans sa roue.

 

En plus de la série, Miami (54 – 14) conserve le meilleur bilan de la ligue, et on voit mal comment ils pourraient lâcher le premier seed à l’est. Detroit (23 – 47) poireaute à la 12e place de la conférence.

 

 

 

 

Retour à l'accueil