pacers.jpg

Les 5 tirs à 3-points de C.J. Watson dans le 4e quart-temps (18 points à 6/9, 6/7 à 3-points et 6 rebonds) ont bien aidé les Pacers (14V-1D) à remporter leur 5e victoire de rang face aux Bobcats à la Time Warner Cable Arena cette nuit face à Charlotte (7V-9D), 99-74.

 

Meilleure défense de la ligue, Indiana limite les Bobcats à un faible 31% de réussite aux shoots. Lance Stephenson sort avec 15 points et 10 rebonds, Roy Hibbert ajoute 14 points et 10 rebonds et Paul George complète tranquillement la marque avec 15 points (6/15, 5 rebonds et 4 passes) et atteint les 3000 points en carrière. À Charlotte seul Al Jefferson sort réellement du lot avec 16 points (7/15), 9 rebonds et 3 contres. La défense d’Indiana a limité les deux meilleurs scoreurs des Bobcats cette saison à 6/32 aux tirs.

 

Indiana a donné le ton rapidement dans le match, limitant Charlotte à un 4/22 dans le premier quart pour prendre l’avantage 22-11. Les Bobcats réduiront leur déficit à 4 points grâce aux 10 points de Jefferson en 1ère mi-temps mais ne décollent pas avec le 3/16 de leurs deux meilleurs marqueurs. George n’inscrit que 12 points à la mi-temps et a dû resté scotché au banc en raison de ses 4 fautes à l’entame du deuxième quart. À l’entame du dernier quart, Indiana mène 60-52 malgré un pourcentage dégueu : 28%.

 

C’est là que C.J. Watson entre en jeu pour tuer le match à petit feu. Trois 3-points en 3 minutes et les Pacers reprennent 12 points d’avance. Puis 17 après un autre et alors qu’il reste 6 minutes à jouer. L’écart montera à 20 points avec l’aide de Stephenson (9 points dans le 4e). Cette saison, Indiana n’a pour l’instant laissé qu’une équipe marquer 100 points ou plus, c’était lors d’une défaite contre Chicago (110-94) plus tôt dans le mois.

 

 

 

 

Retour à l'accueil