Les Lakers se replacent dans la course aux play-offs à l'Ouest, Golden State perd encore

Portés par Anthony Davis (30 points, 22 rebonds), les Los Angeles Lakers sont venus à bout mardi soir des Memphis Grizzlies (112-103). Chez l'Oklahoma City Thunder, Golden State a enchaîné un deuxième revers (128-137).

Les Lakers sont « in »
Dans un Staples Center surchauffé, tombé dans l'émotion à la mi-temps de la rencontre entre les Los Angeles Lakers et les Memphis Grizzlies alors que la franchise angeline retirait le maillot n°16 de Pau Gasol, au côté de ceux du regretté Kobe Bryant, Anthony Davis et les siens ont enlevé une précieuse victoire mardi soir (112-103). Une de celles qui pourraient bien compter à l'issue de la saison alors que les Lakers devront faire encore trois semaines (voire plus) sans LeBron James (pied).

Après avoir fait tomber les Golden State Warriors dimanche (113-105), les Californiens ont attendu le dernier quart pour forcer la décision face à un adversaire toujours privé de Ja Morant, empêtré dans les affaires extra-basket qui pourraient d'ailleurs lui valoir une suspension plus longue que les deux matches décidés par son équipe.

Une entente Davis-Reaves déterminante
Après avoir sorti un très gros match face aux Warriors (39 points), Anthony Davis a récidivé en compilant 30 points et 22 rebonds (son record de la saison), et ce malgré un passage par les vestiaires afin de soigner son nez, amoché sur un contact. Particulièrement visible, l'entente sur le terrain entre l'ancien pivot des New Orleans Pelicans et Austin Reaves (17 points, 7 passes) a été déterminante. Tout comme les contributions de Dennis Schröder (17 points, 9 passes) et de Rui Hachimura (17 points, 6 rebonds) tandis qu'en face, Jaren Jackson Jr. (26 points, 8 rebonds) a beaucoup tenté, sans trouver de relais chez ses partenaires.

Les Grizzlies, en plein doute (trois défaites consécutives), ont fini la soirée à 38,7 % au tir, dont un affreux 9 sur 37 à trois points (24,3) auquel les Lakers avaient trouvé moyen de répondre (7 sur 28, 25 %). Qu'importe : les Lakers, avec un bilan de 32 victoires pour 34 défaites, pointent désormais à la 9e place de la Conférence Ouest - synonyme de participation au play-in - et sont pleinement engagés dans la lutte pour la qualification directe en play-offs, réservée aux six meilleures équipes. Dallas et Golden State (34v-32d), respectivement 5e et 6e, ne semblent plus si inaccessibles. Et le retour à la compétition de D'Angelo Russell, obtenu avant la fermeture du marché des transferts, pourrait bien aider Los Angeles à finir la saison régulière en trombe.

Les Warriors à l'arrêt
Une perspective dont les Golden State Warriors aimeraient bien s'emparer, ce que la défaite concédée chez l'Oklahoma City Thunder, potentiel concurrent dans cette féroce lutte pour l'accessit à la phase finale (31v-34d, 10e), n'a pas permis. Pourtant les champions en titre ont pu s'appuyer sur Stephen Curry, auteur de 40 points dont 10 paniers à trois points (son record de la saison), mais les problèmes ont été défensifs pour les hommes de Steve Kerr, avec 137 points encaissés (128 marqués).

20 000$
Un fan du Thunder a inscrit un tir du milieu de terrain pendant un temps mort, ce qui lui a permis de remporter 20 000 dollars.
Derrière le triple-double validé par l'Australien Josh Giddey (17 points, 11 rebonds, 17 passes, record personnel à la clé), « les gars ont mis leurs tirs » appréciait le meneur. Et d'ajouter : « C'est plutôt facile, je faisais les bons choix et 17 passes ça sonne bien mais il faut féliciter les partenaires. Ils étaient dans les bons spots. Ils ont marqué leurs tirs, et quelques-uns difficiles par ailleurs. »

7
Sept joueurs de l'Oklahoma City Thunder ont inscrit au moins 11 points au cours de la partie.
Comme souvent, l'arrière Shai Gilgeous-Alexander a mené les débats pour les siens (33 points), qui n'ont donc pas abdiqué dans la course au play-in alors que les deux dernières places de la conférence, dévolues aux San Antonio Spurs (16v-49d) et aux Houston Rockets (15v-50d), sont bien verrouillées. Pour Golden State, dont Kerr a fustigé la « désolidarisation dans les deux premiers quarts », la relance passera par une victoire jeudi sur le parquet des Memphis Grizzlies. Un affrontement entre deux bêtes blessées.

Retour Ă  l'accueil