Brandon Ingram et les Pelicans battent les Lakers de LeBron James bientôt meilleur marqueur de l'histoire

Les Los Angeles Lakers ont perdu du terrain dans la course aux play-offs en s'inclinant à New Orleans (131-126), mais LeBron James s'est encore rapproché du record de points en saison régulière de Kareem Abdul-Jabbar, désormais accessible dès le prochain match.

Match après match, les Los Angeles Lakers et LeBron James continuent de vivre une saison paradoxale où la star s'approche d'un moment historique et du record de points en saison régulière, détenu par Kareem Abdul-Jabbar, alors que son équipe peine à se faire une place en play-offs. Samedi soir, en déplacement chez les New Orleans Pelicans, les Lakers ont une nouvelle fois déçu. Au Smoothie King Center, ils n'ont pas su endiguer les attaques de Brandon Ingram (35 points), qui retrouve enfin le rythme après une longue absence, et se sont inclinés de cinq points (131-126), un panier primé de CJ McCollum (23 points) ayant enterré leurs derniers espoirs en fin de match.

Si Anthony Davis a été le Laker le plus prolifique avec 34 points et 14 rebonds, LeBron James a tout de même compilé 27 points, neuf rebonds et six passes décisives. Une performance qui le place désormais à 36 points seulement du record absolu de points en saison régulière (38 387). Une marque que James a déjà atteinte à neuf reprises cette saison. Il pourrait donc devenir le nouveau recordman dès la nuit de mardi à mercredi lors de la réception du Oklahoma City Thunder. À moins qu'il ne réserve cela pour la rencontre suivante, dans la nuit de jeudi à vendredi, face aux Milwaukee Bucks. Ce serait un incroyable clin d'oeil puisqu'Abdul-Jabbar avait débuté sa carrière dans le Wisconsin (1969 à 1975 avec un titre) avant de devenir une légende des Lakers (de 1975 à 1989 avec 5 titres).

Mais après cette rencontre qu'il a terminée « extrêmement fatigué », James avait d'autres préoccupations. Comme celle de voir ses Lakers (25 victoires-29 défaites) pointer désormais à deux victoires de la dernière place qualificative pour le play-in, occupée par... New Orleans, leur adversaire du soir (27 v.-27 d.). « Je veux juste gagner. On joue de la bonne manière et ensuite on voit ce qu'il se passe », a-t-il éludé un peu avant de s'agacer d'une question sur la potentielle venue de Kyrie Irving (qui a demandé aux Brooklyn Nets de l'échanger) avec lequel il a évolué durant trois saisons à Cleveland. Estimant que, vu le joueur, c'était une question bête de se demander s'il pouvait aider les Lakers. Mais toute cette agitation ne peut pas être une excuse pour les Lakers. « Ça ne doit pas être un problème, la clôture du marché des transferts, ça arrive tous les ans, a assené James. Vous allez sur le terrain et vous vous concentrez sur ce que vous avez à faire, peu importe ce qu'il se passe. »

Retour Ă  l'accueil