Les deux meilleures équipes de la conférence Est s'affrontaient dimanche. Les Boston Celtics, leaders, ont donné une leçon aux Milwaukee Bucks (139-118). Jayson Tatum a inscrit 41 points.

Les deux meilleures équipes de la conférence Est s'affrontaient dimanche. Les Boston Celtics, leaders, ont donné une leçon aux Milwaukee Bucks (139-118). Jayson Tatum a inscrit 41 points.

Grâce notamment aux 41 points de Jayson Tatum, dominateur face à Giannis Antetokounmpo (27 points), les Celtics ont pris le dessus sur les Bucks (139-118) pour conserver les commandes de leur conférence.

C’était le choc de ce Christmas Day (et accessoirement le remake des derniers playoffs), puisqu’il mettait aux prises les deux meilleures équipes de la ligue et les deux favoris au titre de MVP 2023.

Finalement, celui-ci a tourné à l’avantage des Celtics qui, devant leur public, ont fait plier les Bucks sur la durée, et notamment en seconde période (139-118). Le tout emmenés par un excellent Jayson Tatum (41 points, 7 rebonds, 5 passes, 3 interceptions), vainqueur de son duel avec Giannis Antetokounmpo (27 points, 9 rebonds).

Avec cette défaite, certes concédée sans Khris Middleton, Milwaukee s’incline pour la troisième fois d’affilée, alors que Boston reste en tête de la conférence Est et décroche sa deuxième victoire de rang.

CE QU’IL FAUT RETENIR
Le message de Jayson Tatum face à Giannis Antetokounmpo. Considéré comme le grand favori au titre de MVP 2023, juste devant son homologue des Bucks, l’ailier des Celtics n’a pas manqué la possibilité de lâcher une prestation XXL et d’être l’homme de la soirée, dans un grand rendez-vous et histoire de marquer les esprits des votants. On retiendra ainsi qu’il a d’abord été de ceux qui ont aidé Boston à prendre les commandes en première mi-temps. Surtout, « Jay » est celui qui a permis aux C’s de faire la différence après la pause, grâce à ses 20 points inscrits dans le seul troisième quart-temps ! Vous avez dit patron ?

L’attaque de Boston carbure de nouveau. Ils avaient connu quelques dernières sorties compliquées, mais les joueurs des Celtics semblent désormais avoir retrouvé leurs sensations offensives. Preuve en est : ces 139 points plantés à la deuxième défense la plus efficace du pays. Sans oublier ce joli 49% de réussite à 3-pts, pour 19 paniers primés, accompagné de 29 passes décisives (et 12 ballons perdus), avec également 54 points inscrits dans la peinture (à 40) et 22 points marqués à partir d’une perte de balle. Autant de statistiques qui confirment que les Bucks ont vécu un calvaire face aux offensives des C’s, maîtres de leur plan de jeu.

L'énorme poster de Jayson Tatum sur Giannis Antetokounmpo

L'énorme poster de Jayson Tatum sur Giannis Antetokounmpo

TOPS/FLOPS
âś… Jaylen Brown.
Toujours plus effacé et dans l’ombre, compte tenu des performances de Jayson Tatum, l’autre All-Star des Celtics n’en reste pas moins un élément-clé de la réussite de son équipe. Auteur de 29 points, presque sans qu’on ne le remarque, il s’est surtout distingué dans le quatrième quart-temps, où il a planté 13 unités (dont 10 de suite), pour empêcher toute tentative de remontée des Bucks. Parfait lieutenant de Tatum, Brown a donc une fois encore répondu présent dans un gros match, tandis que Derrick White, Grant Williams et Al Horford ont eux aussi brillé par séquences du côté de Boston.

âś… Le duo Lopez/Connaughton

. Précieux role players des Bucks, Brook Lopez (16 points) et Pat Connaughton (15 points) ont certainement été les deux joueurs de Milwaukee les moins décevants. Adroits (7/8 aux tirs et 1/2 à 3-pts pour l’un, 5/9 aux tirs et 4/7 à 3-pts pour l’autre), ils ont su faire bon usage des quelques munitions laissées par Giannis Antetokounmpo ou Jrue Holiday, sur le plan offensif. Également plein d’envie en défense, mais finalement impuissants malgré tous leurs efforts, le pivot et l’arrière ont ainsi livré un match plein, dans un style bien à eux.

â›” Giannis Antetokounmpo. Un poil en-dessous de ses standards de la saison, le « Greek Freak » s’est raté aujourd’hui. Bien contenu par la défense des Celtics, qui s’est efforcée de le tenir éloigné de la peinture, il a eu du mal à faire preuve d’efficacité au tir (9/22, dont 1/5 à 3-pts…), compensant comme il a pu sa maladresse en allant sur la ligne (8/12 aux lancers). Dans l’ensemble, c’est donc un match mitigé de la part du double MVP, certes plein de courage mais vaincu. Et, histoire de ne rien arranger : il s’est retrouvé du mauvais côté de la photo, au moment de l’énorme poster de la soirée signé Jayson Tatum, avant la pause…

LA SUITE
Boston (24-10) : réception de Houston, dans la nuit de mardi à mercredi (01h30).

Milwaukee (22-11) : déplacement à Chicago, dans la nuit de mercredi à jeudi (02h00).

Retour Ă  l'accueil