Kawhi Leonard de retour, les Los Angeles Clippers s'imposent contre les Detroit Pistons

Kawhi Leonard a joué son troisième match de la saison régulière seulement jeudi soir, après plus de trois semaines d'absence. Son équipe, les Los Angeles Clippers, s'est difficilement imposée contre les Detroit Pistons à domicile (96-91).

Plus vu sur un terrain depuis le 23 octobre et la large défaite des Los Angeles Clippers contre les Phoenix Suns (95-112), l'ailier Kawhi Leonard a fait son retour à la compétition jeudi soir, à domicile, pour la franchise californienne. Un come-back sans coup d'éclat à noter (6 points à 2 sur 8, 5 rebonds, 4 passes), avec un temps de jeu limité (25 minutes), mais une victoire pour son équipe face aux Detroit Pistons (96-91).

Un succès articulé autour de la solide soirée du meneur Reggie Jackson (23 points à 7 sur 12), seule véritable éclaircie dans un match où les deux équipes ont été assez maladroites (37,5 % pour Detroit, 40,7 % pour les Clips). La différence s'est d'ailleurs faite du loin (11 sur 30 à trois points pour L.A. contre 6 sur 31 pour les visiteurs) puisque les deux équipes ont affiché le même bilan sur la ligne des lancers (19 sur 24). La domination au rebond des hôtes (51 prises, dont 18 pour le seul Ivica Zubac) a fait le reste.

Les Pistons avaient pourtant pris le meilleur départ dans la rencontre, portés par leur ailier croate Bojan Bogdanovic (26 points), menant même à la pause (42-50, 24e). Les hommes de Tyronn Lue ont inversé la tendance au retour des vestiaires et ont ensuite tenu bon dans le money time afin d'obtenir leur neuvième succès de la saison (7 défaites), synonyme de 9e place à l'Ouest. Detroit, seulement 3 victoires au compteur, affiche le pire bilan de la Ligue (3v-12d), à égalité avec les Houston Rockets.

Killian Hayes maladroit, le grand écart pour Nicolas Batum
Les deux seuls joueurs français concernés par les trois matches de la nuit s'opposaient à la crypto.com Arena (ex Staples Center), pour un impact plutôt limité. Encore inséré dans le cinq de départ de Detroit en l'absence de Cade Cunningham, le meneur Killian Hayes a, contrairement à ses trois dernières sorties, été particulièrement maladroit : 1 sur 8 au tir (5 points), pour 3 lancers francs, 3 interceptions, 2 contres et 1 passe décisive. Le plus embêtant reste le -17 affiché au « /- » (pire total pour un joueur de Detroit), signifiant que lorsqu'il était sur le parquet, son équipe a été largement dominée.

En face, Nicolas Batum a vécu un soir aux antipodes du précédent. Après avoir passé 22 points aux Dallas Mavericks (avec un replet 7 sur 7 à trois points), l'ailier est resté muet en 14 minutes de jeu (0 sur 1 au tir), se contentant de 3 rebonds.

Retour à l'accueil