Stephen Curry et les Warriors n'ont laissé aucune chance aux Lakers

Les Golden State Warriors ont attaqué la saison pied au plancher, dans la nuit de mardi à mercredi à domicile (123-109), face aux Los Angeles Lakers après une deuxième période à sens unique.

La célébration du titre de champion NBA n'a pas chloroformé les Golden State Warriors. Les Californiens du Nord ont reçu leur bague en amont du match d'ouverture dans la nuit de mardi à mercredi à domicile et ont ensuite passé les Los Angeles Lakers à la moulinette (123-109).

Les Californiens du Sud ont tenu une période, revenant à sept longueurs (59-52) à la pause après avoir été relégués à treize unités pendant un moment, avant de prendre la foudre dans le troisième quart-temps (32-19).

Stephen Curry (33 points mais un petit 4 sur 13 à trois points, 7 passes décisives, 4 interceptions), Andrew Wiggins (20) et Klay Thompson (18 unités en 20 minutes, 2 sur 6 à longue distance) se sont ligués pour passer un 21-2 et mettre les Lakers à genoux (91-64, 23e). LeBron James et ses coéquipiers ont connu un long moment de solitude avec un passage de cinq minutes sans inscrire le moindre point.

70 % des points pour le trio majeur des Lakers
Les Warriors ont ensuite contrôlé l'écart creusé face aux joueurs du nouveau coach Darvin Ham, dont les limites du moment (10 sur 40 à longue distance, 21 balles perdues) ont été confirmées. Le trio majeur composé de James (31 points à 3 sur 10 à trois points, 14 rebonds, 8 passes décisives), Anthony Davis (27 à 10 sur 22 aux tirs) et Russell Westbrook (19 points et 11 rebonds) a inscrit 70 % des points et la défense a pris l'eau laissant l'attaque des Warriors à 31 passes décisives.

Parmi les joueurs du banc, seul le meneur Kendrick Nunn (13 points) a apporté une alternative aux titulaires alors que la recrue Patrick Beverley a été bridée par les fautes. Trop peu pour espérer déstabiliser le champion en titre dont l'harmonie collective ne semble pas souffrir pour le moment du grave incident ayant opposé Draymond Green et Jordan Poole il y a deux semaines. Les deux joueurs ont été associés ensemble sur le terrain dès le premier quart-temps.

Retour Ă  l'accueil