Nikola Jokic mène Denver à une victoire sur le parquet de Golden State

Les Warriors, champions NBA, ont été battus chez eux par les Nuggets (128-123) d'un énorme Nikola Jokic (26 points, 12 rebonds, 10 passes).

Le champion est tombé. Après la cérémonie de remise des bagues et une victoire convaincante face aux Lakers en ouverture, les Warriors ont été battus chez eux par Denver, dans la nuit de vendredi à samedi (128-123). Après deux premiers quart-temps de défense ultra-permissive (70 points encaissés à la mi-temps), Golden State s'est retrouvé mené de 20 points par les Nuggets (77-57), avant de revenir à une longueur (124-123, 14 secondes à jouer) dans un Chase Center en fusion.

Moins de deux secondes plus tard, Bruce Brown dunkait seul sous le panier, trouvé par une relance millimétrée de Nikola Jokic. Le pivot serbe réussissait là sa 10e passe décisive qui lui offre un nouveau triple double (son 77e en carrière), avec 12 rebonds et 26 points, et a encore été le grand homme du match, bien soutenu par un collectif au diapason (huit joueurs à 9 points ou plus).

« La kryptonite » Jokic
« C'est son équipe, lâchait Michael Malone, le coach toujours aussi admiratif du MVP des deux dernières saisons, auteur des deux lancers qui ont scellé la victoire des Nuggets. Il est un grand joueur, et ce qui le rend si grand, c'est qu'il rend chacun de ses coéquipiers meilleurs. Cette alchimie va continuer à s'améliorer au fil de la saison, mais ce soir, c'était un bon exemple de ce que ça peut potentiellement devenir. »

« Il est la kryptonite de tout le monde », a jugé Steve Kerr, coach des champions NBA qui ont compté sur Stephen Curry (34 points à 5/11 longue distance) pour recoller avant de céder face à un Jokic inarrêtable.

Retour à l'accueil