L'Espagne domine la France et remporte son quatrième titre continental

L'équipe de France a été dominée par l'Espagne ce dimanche en finale de l'Euro à Berlin (88-76). La Roja décroche son quatrième titre continental, tandis que les Bleus manquent l'occasion de remporter leur deuxième médaille d'or européenne.

Cette fois, il n'y a pas eu de miracle, comme contre la Turquie et l'Italie, plus tôt dans l'Euro. Dimanche à Berlin, en finale du Championnat d'Europe, l'équipe de France a cédé face à l'Espagne (88-76) et a donc échoué dans sa quête d'un deuxième titre continental (après celui de 2013). Comme cela avait déjà été le cas en 1949 et 2011, les Bleus quittent la scène européenne avec une médaille d'argent.

S'il y a une pointe de déception à l'issue du match de dimanche, cette médaille reste tout de même très belle au vu des nombreuses embûches rencontrées durant cet Euro (défaite contre l'Allemagne en phase de poules, victoire difficile face à la Hongrie et donc les matches face aux Turcs et aux Italiens).

À Berlin, face à une équipe d'Espagne bien moins clinquante que ses devancières, qui avaient été trois fois championnes d'Europe (2009, 2011, 2015) et également deux fois sur le toit du monde (2006 et 2019), la France est passée à côté de sa finale. L'équipe entraînée par Vincent Collet a été malmenée en première période, bousculée par un adversaire bien plus agressif. L'Espagne a créé un premier écart après cinq minutes de jeu (14-5), mais c'est dans le deuxième quart-temps qu'elle s'est montrée impitoyable.

Hernangomez assomme les Bleus à trois points
Et un homme a été le bourreau des Bleus : Juancho Hernangomez, l'ailier des Toronto Raptors, qui s'est déchaîné au tir à trois points. Six de ses shoots sont en effet rentrés. L'équipe de France s'est retrouvée menée de 21 points (47-26, 17e). Les Bleus étaient en perdition. C'est pourtant à ce moment-là qu'ils se sont ressaisis, dans les trois dernières minutes de la première période. Grâce à Yabusele, Heurtel, Tarpey et Fournier, ils ont réussi à infliger un 9-0 aux Espagnols et à regagner les vestiaires avec un écart moins salé (47-37).

Au début de la seconde période, l'espoir était même revenu, quand, portés par Guerschon Yabusele, les Français ne se sont plus retrouvés qu'à trois petites unités de la sélection ibère (49-46, 23e). Mais ils n'ont finalement pas su faire craquer leur adversaire. Après avoir demandé un temps-mort, l'Espagne s'est remise dans le bon sens et a de nouveau imprimé sa domination. Si l'écart a été moins monstrueux qu'en première période (15 pts, avec 85-70 à 1'33'' du buzzer), les joueurs dirigés par Sergio Scariolio n'ont pas non plus été en danger.

L'Espagne domine la France et remporte son quatrième titre continental

Septième médaille française depuis l'arrivée de Collet
Sept ans après sa dernière victoire, l'Espagne est redevenue reine d'Europe, après avoir eu, une nouvelle fois, raison des Français dans un grand rendez-vous international. Juancho Hernangomez a été le meilleur marqueur de la finale avec 27 points (dont un terrible 7/9 à trois points), bien épaulé par son frère Willy (14 pts), mais aussi Lorenzo Brown (14) et Jaime Fernandez (13). Du côté des Français, Evan Fournier a été le plus efficace (23 pts), suivi de Thomas Heurtel (16) et Guerschon Yabusele (13).

Vincent Collet a guidé les Bleus vers une septième médaille depuis sa prise de fonctions en 2009 (une aux Jeux Olympiques, deux à la Coupe du monde et désormais quatre à l'Euro). Tauliers de leur génération, Evan Fournier et Rudy Gobert ont décroché leur cinquième podium avec l'équipe de France. Theo Maledon, Elie Okobo et Terry Tarpey, ont, eux, gagné leur première médaille. L'Euro allemand a pris fin et tous les regards vont maintenant se tourner vers la Coupe du monde, qui aura lieu dans un an au Japon, aux Philippines et en Indonésie.

L'Espagne domine la France et remporte son quatrième titre continental
L'Espagne domine la France et remporte son quatrième titre continental
Retour à l'accueil