Le Sénégal enfonce un peu plus la Tunisie et prend la troisième place du groupe F

 MONASTIR (Tunisie) - La Tunisie ne s'était jusqu'ici jamais inclinée deux fois de suite à domicile et c'est pourtant ce qui est arrivé samedi à Monastir, les champions d'Afrique en titre devant s'avouer vaincus face au Sénégal (63-73). Avec une fiche de 5-3, les Sénégalais sont désormais troisièmes du groupe F derrière l'Égypte (7-1) et le Sud-Soudan (7-1).

La Tunisie a abordé cette partie avec l'envie de se racheter après la défaite subie la veille contre l'Égypte, mais affronter une équipe du Sénégal dos au mur a été un défi trop grand pour les Tunisiens, surtout que ceux-ci ont dû se passer des services de leur star Salah Mejri, blessé au genou.

Le coach de la Tunisie Dirk Bauermman tient à saluer les efforts de ses joueurs : « C'est la génération dorée du basket tunisien et elle a tant fait pour le pays. Ces joueurs ont désormais 34, 35 ans ou plus, ils méritent énormément de reconnaissance pour ce qu'ils ont accompli. Ils ont gagné des tournois continentaux, ils devraient être célébrés. » 

La Tunisie est pourtant bien entrée dans la rencontre, regagnant les vestiaires à la mi-temps avec une légère avance (40-33).

Mais le Sénégal a serré le jeu après la pause et a fini par prendre les commandes du match.

Le Sénégal enfonce un peu plus la Tunisie et prend la troisième place du groupe F

Une fois encore, Gorgui Dieng a porté son pays en inscrivant 20 points, et il a été bien épaulé par Brancou Badio, auteur de 16 points et 4 assists pour aider le Sénégal à faire passer son bilan à 5-3 dans ces Éliminatoires alors qu'il reste encore un match à jouer dans cette 4e fenêtre, contre le Cameroun.

Yacine Toumi a été le Tunisien le plus en vue avec 14 points et 7 rebonds, et Michael Roll a été son unique coéquipier à plus de 10 points avec 14 points. 

LE TOURNANT : La rencontre a été équilibrée durant les trois premiers quart-temps, mais le tir à trois points de Jean-Jacques Boissy et les deux lancers francs transformés par Yossoupha Ndoye ont permis au Sénégal de virer en tête (54-51) avant d'aborder les 10 dernières minutes. Les Sénégalais n'ont ensuite plus été menés au score jusqu'à la fin. 

Mohamed Faye a inscrit un tir de champ au début de l'ultime période pour aider le Sénégal à prendre en mains son destin. Même si Michael Roll a redonné espoirs aux fans locaux présents dans la salle Mohamed Mzali avec un tir primé et un lay-up pour égaliser à 56-56, le Sénégal n'a pas paniqué.

L'action décisive est probablement à créditer à Brancou Badio, auteur d'un tir à trois points qui a donné un avantage de 69-61 au Sénégal à 3:45 minutes de la fin du match.

Le Sénégal enfonce un peu plus la Tunisie et prend la troisième place du groupe F

L'HOMME DU MATCH : L'impact de Giorgui Dieng est indéniable. L'ailier des Atlanta Hawks a marqué les 5 premiers points du Sénégal, terminant la partie avec 20 points et 7 rebonds. 

EN CHIFFRES : Le banc sénégalais a dominé celui de la Tunisie (22-12). Les Sénégalais ont aussi été bien plus adroits aux lancers francs (22-sur-27/81.5 %) que les Tunisiens (5-sur-13/38.5 %).

À RETENIR : La détermination du Sénégal a eu raison de la sélection tunisienne. Même si la Tunisie a montré de bonnes intentions après sa défaite de la veille contre l'Égypte, elle n'a pas pu combler l'absence de Salah Mejri.

La Tunisie affichait un bilan de 4-2 avant cette 4e fenêtre des Éliminatoires, celui-ci s'est équilibré ce soir à 4-4.

Le Sénégal enfonce un peu plus la Tunisie et prend la troisième place du groupe F

ILS ONT DIT : « Pour nous, c'était comme une finale. Nous prenons les matchs les uns après les autres. Ce soir, nous avons tout donné. Notre défense est la clé. Nous avons été très agressifs et c'est ce qui nous permet de gagner. C'est une belle victoire. Nous sommes impatients de jouer la prochaine rencontre. » - Brancou Badio, meneur du Sénégal

« Je suis très fier de notre prestation. À l'évidence, l'absence de Salah [Mejri], qui a dominé la première mi-temps contre l'Égypte, nous a fait mal. En plus, Firas [Lahiani], excellent lors des deux derniers matchs, s'est blessé à la cheville. Nous avons dû un peu improviser au poste 4 et cela a tout bouleversé pour nous. Le Sénégal en a profité pour dominer aux rebonds (+ 12) et nous ne nous en sommes pas remis. Comme je l'ai dit, je suis extrêmement fier de notre prestation. [Yacine] Toumi est une agréable surprise. C'est un jeune homme merveilleux, il travaille dur, il s'investit beaucoup et il est très talentueux. Sa performance a de quoi nous rendre optimistes pour les années à venir » - Dirk Bauermann, coach de la Tunisie

« Ils nous ont vraiment fait mal aux rebonds. Nous avons pourtant réussi plutôt du bon boulot. Nous avons tout donné. Ces blessures font partie du jeu. » - Yacine Toumi, ailier de la Tunisie

Retour à l'accueil