Les Milwaukee Bucks reprennent la main dans la série face aux Boston Celtics, au second tour des play-offs de NBA, après leur succès sur le fil (103-101) lors du troisième match, ce dimanche.

Les Milwaukee Bucks reprennent la main dans la série face aux Boston Celtics, au second tour des play-offs de NBA, après leur succès sur le fil (103-101) lors du troisième match, ce dimanche.

Giannis Antetokounmpo sait qu’il se retrouve avec encore plus de responsabilités offensives à assumer en l’absence de Khris Middleton, blessé au genou. Les Celtics en sont aussi conscients, et c’est pourquoi ils s’efforcent de rendre la vie difficile au double MVP. Du moins, ils essayent. Rien ni personne ne pouvait l’arrêter samedi soir. Auteur de 42 points, 12 rebonds, 8 passes, 2 interceptions et 2 blocks, le Grec a rendu une copie exceptionnelle, digne de son statut de meilleur joueur du monde. Et les Bucks ont surfé sur sa performance pour s’imposer in-extremis (103-101), reprenant ainsi l’avantage dans la série. En plus d’avoir fait exploser les compteurs, Antetokounmpo a marqué le panier crucial pour la gagne à 44 secondes du buzzer. Les Bucks ont gaspillé une avance de 13 points au cours du quatrième quart-temps et ils venaient de perdre les commandes de la partie (99-100) avant le layup de leur superstar. Jrue Holiday a ensuite creusé l’écart. Mais ce n’était pas fini pour autant. Marcus Smart s’est retrouvé sur la ligne à 4 secondes de la fin. Il a mis le premier lancer-franc, raté le second volontairement, pris son rebond, raté sa tentative, tout comme Robert Williams et Al Horford… une séquence assez dingue mais sans succès pour Boston. Horford a fini par marquer, mais après que la sirène a retenti. Milwaukee l’emporte donc tout juste. La deuxième victoire en trois matches pour la franchise du Wisconsin. Les joueurs de Boston ont des raisons d’être frustrés. Ils sont passés tout près de la victoire malgré une adresse catastrophique (36% aux tirs et 27% à trois-points). Jayson Tatum n’a réussi que 4 de ses 19 tentatives en 41 minutes. Il a fini avec 10 petits points. L’ailier All-Star aura sûrement à cœur de se rattraper lors du Game 4, toujours à Milwaukee.

De retour à Milwaukee, les Bucks se sont imposés à l'occasion du troisième match de la série contre les Boston Celtics (103-101). Un match sous pression, à l'image de cette confrontation où les deux équipes ont lutté jusqu'au buzzer. Il a une nouvelle fois fallu un Giannis Antetokounmpo des grands soirs (42 points, 12 rebonds, 8 passes, 2 contres, 2 interceptions) pour aider les champions en titre à s'échapper de l'étreinte des hommes d'Ime Udoka.

Les Bucks étaient même parvenus à se créer une belle marge dans le troisième quart-temps (34-17). Grâce à Jrue Holiday (25 points, 7 rebonds, 3 interceptions) efficace et Wes Matthews en garde du corps sur Jayson Tatum (10 points à 4/19 au tir), Milwaukee avait les clés pour conclure ce match.

C'était sans compter le retour de Boston dans les douze dernières minutes. Porté en attaque par Jaylen Brown (27 points, 12 rebonds) et Al Horford (22 points, 16 rebonds), Boston a comme à d'habitude rattrapé son retard en stoppant les offensives adverses et en limitant, dans une moindre mesure, le Grec de Milwaukee grâce à Robert et Grant Williams (6 contres à eux deux).

Comme lors des deux premiers matches, la décision s'est faite tardivement. Les Celtics sont même repassés devant au score dans les deux dernières minutes (100-99), avant qu'Antetokounmpo et Holiday ne redonnent l'avantage aux Bucks (103-99).

Sur la dernière action, Marcus Smart subit une faute de la part d'Holiday alors qu'il s'apprêtait à tirer à trois points. Les arbitres ont estimé que la faute avait été commise avant le tir. Seulement deux lancers pour le joueur de Boston qui a inscrit le premier avant de manquer volontairement le second. Les Celtics ont remporté la bataille au rebond, mais Al Horford a inscrit un dernier panier.

Retour à l'accueil