Les Golden State Warriors se sont imposés sur le fil ce dimanche soir sur le parquet de Memphis (116-117) lors du match 1 de la demi-finale de Conférence Ouest.

Les Golden State Warriors se sont imposés sur le fil ce dimanche soir sur le parquet de Memphis (116-117) lors du match 1 de la demi-finale de Conférence Ouest.

Chahutés et rapidement privés de Draymond Green, les Golden State Warriors ont trouvé les ressources pour battre les Memphis Grizzlies sur le fil (117-116). Jordan Poole a inscrit 32 points en sortie de banc pour mener les Californiens à la victoire dans ce premier match des demi-finales de Conférence à l'Ouest. Stephen Curry et Klay Thompson ont également été décisifs. "En playoffs, tout ce qui compte, c’est le score final", confiait Klay Thompson après la victoire 117-116 de ses Warriors contre les Grizzlies en ouverture des demi-finales de Conférence à l’Ouest. En effet, les hommes de Steve Kerr n’ont pas forcément été très convaincants dimanche soir. Parfois trop mous, parfois en-dedans, ils ont souffert contre une équipe de Memphis qui compte bien se battre jusqu’au bout quel que soit l’adversaire en face. Mais à l’arrivée, une fois le buzzer retenti, Golden State a réussi à prendre le premier match de la série à l’extérieur. Et sans Draymond Green pendant toute une mi-temps en plus. L’intérieur All-Star a été éjecté pour une vilaine faute sur Brandon Clarke en fin de deuxième quart-temps. Les Grizzlies, bien en jambes, ont alors pris la tête à la pause (55-61) avec un Ja Morant en réussite. Le jeune meneur a terminé avec 34 points, une petite unité de plus que son coéquipier Jaren Jackson Jr. Le premier tandem de coéquipiers à plus de 30 points au cours du même match de playoffs dans l’Histoire de la franchise du Tennessee. Malgré cet écart et l’absence de leur meilleur défenseur, les Warriors sont tout de même revenus dans la partie, notamment grâce à Jordan Poole. Aligné en sortie de banc après avoir été titulaire lors des cinq matches du premier tour, le jeune homme n’a eu aucun mal à s’immiscer dans son nouveau rôle. Il a fini meilleur marqueur du match avec 32 points à 5 sur 10 derrière l’arc. Stephen Curry en a ajouté 24 mais à 8 sur 10 aux tirs. Les Californiens ont même compté 10 points d’avance en début du quatrième quart-temps (103-93) avant de perdre pied et de laisser Memphis repasser devant dans le money time. Thompson est finalement venu à la rescousse en inscrivant le panier à trois-points décisif pour prendre l’avantage à 36 secondes de la sirène. Ce même Thompson, assez maladroit sur la rencontre (6 sur 19 dont 3 sur 10 à trois-points) a raté deux lancers-francs à 3 secondes de la fin. Mais il s’est rattrapé en venant en aide sur Morant lors de l’ultime action de la partie. La star des Grizzlies a raté son layup, laissant filer la victoire aux Warriors. Un succès in-extremis mais un succès quand même. Parfois, c'est effectivement tout ce qui compte.

Dans un match complètement débridé face à Memphis, Golden State s'est imposé 116-117 dans ce premier match de la demi-finale de Conférence Ouest ce dimanche.

Dès les premières minutes, les intentions étaient complètement différentes par rapport à la première rencontre très défensive du jour entre Boston et Milwaukee. Il faut dire que quand Ja Morant est sur un parquet, il se passe très souvent quelque chose. Le meneur de Memphis, rookie de la saison, est un phénomène.

Dans un premier quart tout feu, tout flamme, il inscrivait 14 points, tout en se prenant une énorme gamelle après un duel à haute altitude avec Green et Wiggins, pour permettre aux Grizzlies de mener 32-24.

Pourtant, à l'image de Garry Payon II, - lors d'un dunk rageur dans le premier quart - Golden State avait envie de regarder son adversaire dans les yeux. Une envie d'en découdre qui coûtait une exclusion à Draymond Green (fin du deuxième quart), auteur d'un tirage de maillot un peu osé sur un Brandon Clarke en extension. À la pause, les locaux menaient 61-55, laissant toutes les possibilités ouvertes.

Curry, la belle série
Le feu d'artifice pouvait commencer. Artilleur en chef, Stephen Curry sortait de sa cage une première fois pour enchaîner huit points de suite pour remettre Golden State en tête au milieu du troisième quart (68-66). Cela donnait des idées au camp d'en face.

Dans des minutes complètement débridées, Jaren Jackson Junior (33 points) enquillait quatre paniers dont trois primés, avec des actions complètement folles où les Grizzlies arrachaient plusieurs fois des rebonds offensifs précieux.

Mais Curry, toujours lui, - 31 points également pour Jordan Poole - remettait une brindille après un écran d'école et Golden State, bien aidé par son jeu de passes en mouvement pour créer les décalages, tournait en tête avant la dernière ligne droite (90-91).

Morant a raté son dernier panier
La rencontre gardait la même intensité dans ce dernier quart. Morant, de plus en plus monstrueux au fil des minutes, maintenait son équipe à flot. Mais c'est le meneur de Memphis qui se faisait intercepter le ballon par Curry (24 points) à vingt secondes du terme (116-117, à 11 secondes du terme).

Dans une fin de match un peu brouillonne, Memphis obtenait une balle de match avec 3''6 à jouer mais Morant (34 points) manquait sa montée vers le panier, laissant le succès aux Warriors, vainqueurs de ce premier match d'une série qui promet.

Retour à l'accueil