Les Memphis Grizzlies ont concrétisé la performance de haute volée de Ja Morant (47 points) en s'imposant contre les Golden State Warriors (106-101) dans la nuit de mardi à mercredi. Les deux équipes sont à égalité dans la série (1-1).

Les Memphis Grizzlies ont concrétisé la performance de haute volée de Ja Morant (47 points) en s'imposant contre les Golden State Warriors (106-101) dans la nuit de mardi à mercredi. Les deux équipes sont à égalité dans la série (1-1).

Qu’ils gagnent ou qu’ils perdent, Ja Morant et les Grizzlies ont promis de se battre jusqu’au bout et de reculer devant personne. Pas même les Warriors de Stephen Curry. Menés de quatre points à un peu moins de quatre minutes de la sirène, ils ont réussi à renverser leurs adversaires dans le money time pour finalement l’emporter (106-101) et égaliser à une victoire partout dans la série. Morant a été le personnage central de cette remontée tardive. Intenable, constamment dans l’agression de la défense balle en main, le jeune meneur a inscrit 15 points de suite pour conclure la partie : 15 points en quatre minutes, sur ses 47 points inscrits dans ce match. Son trois-points à 2'30" de la sirène a redonné l’avantage à Memphis sur le tard. Stephen Curry lui a répondu mais Morant a ajouté deux layups de près dans la foulée tout en se montrant impeccable sur la ligne des lancers-francs. Un nouveau record en playoffs pour le joyau de Memphis. Il a su prendre le dessus sur Curry (27 points, 9 rebonds, 8 passes mais à 11 sur 25) et tous les autres joueurs que Golden State a envoyé en mission sur lui. Mais au-delà de sa performance, les Grizzlies ont su faire la différence en défense en étouffant les snipers des Warriors et en limitant fortement leur nombre de tirs ouverts à trois-points. Les stars adverses ont souffert derrière l’arc : seulement 3 sur 11 pour Curry. 2 sur 12 pour Klay Thompson pour un 7/38 au total pour les hommes de Steve Kerr. Une méthode payante pour ralentir la meilleure attaque des playoffs. Les 18 ballons perdus ont aussi mis à mal une équipe californienne qui a peut-être fait preuve de suffisance par moment. Elle ne pourra pas se le permettre sur son parquet lors du Game 3. Ce sera vraisemblablement sans Gary Payton II, principale arme défensive anti-Morant, et sérieusement blessé au coude en début de match par Dillon Brooks, exclu pour cette faute flagrante qui pourrait faire parler.

Exceptionnel. Héroïque. Les mots manquent pour décrire la nouvelle prestation de Ja Morant. Le meneur des Grizzlies a été auteur d'un match sensationnel cette nuit contre les Warriors (47 points, 8 passes, 8 rebonds, 3 interceptions.) Morant a réalisé sa meilleure performance en play-offs (record de 47 points qu'il avait déjà atteint lors du Game 2 contre le Jazz l'an passé, défaite 141-129) pour mener les siens vers la victoire (106-101).

Comme lors du premier match, les deux franchises ont dû batailler jusqu'à la dernière minute pour se départager. Un duel physique et intense qui a notamment conduit à l'exclusion de Dillon Brooks après avoir blessé Gary Payton II au coude gauche. Menés de deux possessions à quatre minutes du terme (95-91), les Grizzlies ont laissé Ja Morant enfiler le costume de héros pour sauver Memphis et quitter la maison avec une victoire. Golden State n'est jamais parvenu à stopper le MIP fraîchement récompensé.

15
Ja Morant a inscrit les 15 derniers points de son équipe. Il a réalisé un 5/7 au tir tout en assurant aux lancers francs (12/13 sur l'ensemble du match).

En manque de réussite au tir (39.6 % dont 31.1 % à trois-points), les Warriors ont commis trop de maladresses (18 balles perdues) pour espérer l'emporter. Stephen Curry (27 points, 8 passes, 9 rebonds) a tenté de répondre au phénomène, mais l'icône de GS était seule. Klay Thompson, dans l'incapacité de défendre sur Ja Morant, n'est pas non plus parvenu à se distinguer de l'autre côté du parquet (12 points à 5/19 au tir). Le prochain match aura lieu à San Francisco ce dimanche, à 2h30 (heure française).

Retour à l'accueil