Grant Williams et les Boston Celtics pulvérisent les Milwaukee Bucks et se qualifient pour la finale de Conférence Est

Boston a sorti le champion, Milwaukee. Les Celtics ont largement dominé le match 7 (109-81) pour remporter une victoire tranquille et ainsi s'imposer dans cette série (4-3). Sans Khris Middleton, Giánnis Antetokoúnmpo (25 pts, 20 rbds, 9 pds) a dû rendre les armes. Les coéquipiers de Jayson Tatum (23 pts) vont défier Miami en finale de la Conférence Est.

Il y aura un nouveau champion NBA en 2022. Les Bucks, sacrés l’an dernier, sont tombés contre les Celtics dimanche soir (81-109). On se dirigeait vers un match défensif, intense, disputé et digne d’un Game 7 de la Conférence Est, avec deux équipes sous les 50 points et seulement 5 longueurs d’écart à la pause (43-48). Puis la plus moderne des deux a rappelé pourquoi le tir à trois-points est devenu aussi important en NBA.

Boston a complètement allumé la défense de Milwaukee, pourtant réputée dans le domaine, en enchaînant les paniers primés avec une adresse absolument insolente. Une pluie de tirs extérieurs qui a offert la victoire à la franchise du Massachusetts devant ses supporters, aussi bouillants que leurs joueurs favoris, la qualifiant du même coup pour les finales de Conférence.

GRANT WILLIAMS S'EST SUBLIMÉ
22 trois-points en 55 tentatives pour les Celtics. Contre 4 sur 33 pour les Bucks. Pas besoin de chercher plus loin l’histoire de cette partie finalement à sens unique après le retour des vestiaires. 22 paniers primés, dont 7 pour le seul Grant Williams. L’habituel joueur de devoir s’est sublimé pour finir meilleur marqueur de la partie avec 27 points. Le facteur X de ce Game 7. Jayson Tatum a lui jonglé avec les fautes pour terminer avec 23 points, 6 rebonds et surtout 8 passes décisives. Ses prises de décision dans le bon tempo ont mené à de nombreux tirs ouverts derrière l’arc pour ses coéquipiers.

Les Bucks ont pourtant bien attaqué la rencontre en passant rapidement un 10-0 pour prendre le contrôle (10-3) avec un Giannis Antetokounmpo bien en jambes. Le double-MVP a joué comme une superstar en mission, en faisant bien tourner la balle pour mettre ses coéquipiers dans le rythme. Il comptait déjà 10 points, 8 rebonds et 6 passes décisives après le premier quart-temps. Puis 17-12-8 à la pause. Sa ligne finale ? 25-20-9. La preuve d’un changement de scénario en deuxième mi-temps. Les joueurs de Mike Budenholzer ont craqué en encaissant 3 paniers extérieurs en moins de deux minutes. L’écart est monté à 12 points (47-59) puis 16 (60-76) et même 21 (66-87).

Sans Khris Middleton, les champions en titre ont eu du mal à trouver des solutions offensives devant l’excellente défense de Boston. Les espaces se sont resserrés autour d’un Giannis limité par Marcus Smart et Al Horford. Il a converti seulement 10 de ses 26 tentatives. Les Celtics vont disputer leur troisième finale de Conférence en six saisons. Ils retrouveront donc le Heat. Début des hostilités mardi soir.

Grant Williams et les Boston Celtics pulvérisent les Milwaukee Bucks et se qualifient pour la finale de Conférence Est
Grant Williams et les Boston Celtics pulvérisent les Milwaukee Bucks et se qualifient pour la finale de Conférence Est
Grant Williams et les Boston Celtics pulvérisent les Milwaukee Bucks et se qualifient pour la finale de Conférence Est

Les Boston Celtics ont largement dominé les Milwaukee Bucks, champions en titre, ce dimanche lors du match 7 du deuxième tour des play-offs (109-81). Ils affronteront le Miami Heat en finale de la Conférence Est.

Les champions sont tombés. Malgré 25 points et 20 rebonds de Giannis Antetokounmpo, les Milwaukee Bucks ont été largement battus par les Boston Celtics ce dimanche lors du match 7 du deuxième tour des play-offs (109-81). Les Celtics rejoignent ainsi le Miami Heat en finale de la Conférence Est.

Toujours privés de Khris Middleton (touché au genou) pour ce match 7, la tâche s'annonçait compliquée pour les Bucks. Pourtant dès le début de match, Milwaukee prenait les devants. Grâce à un Antetokounmpo éblouissant (10 points, 8 rebonds, 6 passes) dans le premier quart-temps, les Bucks infligeaient un 10-0 aux Celtics. Il s'agit du plus grand écart de la rencontre en faveur de Milwaukee. Car dès le second quart-temps, Boston, poussé par les supporters du TD Garden, prenait l'avantage et concluait la première période devant au score 32-30. Seul ombre au tableau, les trois fautes de Jayson Tatum.

Antetokounmpo trop esseulé face au collectif des Celtics
Le début de la seconde période était sans doute le tournant du match. Boston, en réussite à trois points, profitait des espaces laissés par Milwaukee. Malgré la sortie de Tatum après sa quatrième faute, les Celtics creusaient l'écart face au champion en titre. Grant Williams (27 points, 6 rebonds), prenait le relais de Tatum avec une belle réussite à trois ponts à ce moment du match.

Les Bucks qui semblaient, à l'image du MVP de la saison passée, empruntés physiquement, étaient en manque d'efficacité dans leurs shoots. Contrairement à son adversaire, Boston pouvait s'appuyer sur un banc performant, à l'image de l'entrée de Payton Pritchard (14 points, 5 rebonds, 3 passes).

Au début du dernier quart-temps, le TD Garden en fusion comprenait que son équipe allait rejoindre pour la première fois depuis 2018 une finale de conférence. La rencontre s'achevait avec un écart de 28 points à l'avantage des Celtics (109-81). Boston, qui n'a plus disputé de finale NBA depuis 2010, affrontera le Miami Heat en finale de Conférence Est. L'autre match 7 de la soirée, entre les Phoenix Suns et les Dallas Mavericks, débutera à 2 heures dans la nuit de dimanche à lundi.

Retour à l'accueil