Un Boston à réaction domine à nouveau Brooklyn en play-offs

Malmenés en première période, les Boston Celtics ont su réagir en deuxième mi-temps, tandis que les Brooklyn Nets, à l'image de leurs deux stars, Kyrie Irving et Kevin Durant, se sont délités pour s'incliner (114-107). Boston mène désormais 2-0 dans la série.

On était encore dans les vapeurs du premier match totalement dingue de cette série, arraché par les Celtics sur un petit « reverse - lay-up » de Jayson Tatum dans le gong (115-114). Cette deuxième levée fut un chouïa moins enivrante, mais elle a tout de même réservé son lot de rebondissements, avec une victoire finale des Boston Celtics, sur un assaut décisif dans l'ultime quart-temps (29-17).

Dans une série extrêmement excitante, après un premier match qui a fait bouillir le TD Garden et mis à l'amende Kirie Irving pour geste obscène envers un spectateur, lequel fut constamment conspué par le « peuple vert » tout au long du match mercredi soir, Boston creuse donc l'écart avec à ce sans-faute à la maison (114-107), pour mener désormais 2-0.

C'est grâce, en partie, à un collectif offensif remarquable et une formidable capacité à réagir que Boston s'en est sorti. Avec sept des huit joueurs entrés en jeu à plus de dix points, 52 % de réussite aux tirs à l'arrivée, le coach Ime Udoka a pu pianoter à sa guise pour orchestrer les schémas offensifs, avec un Jayson Tatum en inspirateur (19 points et 10 passes décisives) et un Jaylen Brown omniprésent (22 pts, 6 passes, 3 interceptions).

Le duo Irving-Durant à 1 sur 17 aux tirs en deuxième mi-temps
En face, les Nets se sont délités au fil du match, après une entame agressive et 17 points d'avance à l'approche de la fin du deuxième quart-temps (45-62). La suite allait être radicalement différente. Avec notamment un tandem star Kyrie Irving - Kevin Durant, totalement cloués en deuxième mi-temps, avec un catastrophique 1 sur 17 aux tirs cumulés !

Le meneur des Nets ne connaissait pas la même nuit que lors du match 1 (39 pts) et terminait ce game 2 à 10 points seulement (4/13 aux tirs). Quant au triple médaillé d'or olympique, il inscrivait certes 27 points (dont 18 lancer-francs), mais à 4/17 aux tirs et sans le moindre panier inscrit en deuxième mi-temps !

« Ils ont fait du bon boulot en limitant mon scoring. C'est à moi de trouver la solution », disait-il à la sortie. À l'inverse, Jayson Tatum avait forcément le ton plus guilleret. « C'était un match de play-offs un peu à l'ancienne. Nous devions le gratter, on l'a fait. Je suis fier des gars et de la façon dont l'équipe a su réagir tout au long du match », notait-il, avant que la série ne bascule désormais à Brooklyn.

Retour à l'accueil