Stephen Curry prend feu pour une deuxième victoire de Golden State contre Denver (2-0)

Stephen Curry (34 pts) et les Golden State Warriors ont à nouveau largement dominé Denver lundi soir (126-106). Les Californiens mènent 2 victoires à 0.

Attention, Stephen Curry monte en puissance. En reprise après sa blessure à un pied qui lui a fait manquer les dernières semaines de la saison régulière, la superstar des Golden State Warriors a encore commencé sur le banc, lundi lors du match 2 de la série de play-offs contre Denver. Mais il a admirablement rentabilisé ses 23 minutes sur le parquet: 34 points à 12/17 au tir (5/10 derrière l'arc) pour mener les Californiens à une deuxième large victoire après celle remportée samedi (123-107).

Le match 3 aura lieu jeudi à Denver. Les Nuggets et le MVP Nikola Jokic (26 pts, 11 rbds lundi) seront déjà dos au mur.

Le match semblait serré entre les Warriors et les Nuggets. Puis, soudainement, en l’espace de 5 minutes, il ne l’était plus du tout. Parce que Stephen Curry, Klay Thompson et Jordan Poole, le petit dernier des "Splash Brothers" ont pris feu tous en même temps, s’engrainant les uns les autres, pour faire complètement exploser la défense adverse dans une salle en éruption devant les exploits de ses joueurs favoris. Ils ont plié la rencontre dans les 5 dernières minutes du troisième quart-temps – la marque de fabrique de cette équipe lors de ses trois titres décrochés en 2015, 2017 et 2018 – pour l’emporter assez facilement (126-106).

Curry a fini avec 34 points en seulement 23 minutes en sortant encore une fois du banc, Thompson 21 et Poole 29 points en plus de ses 8 passes. Golden State est probablement injouable quand les trois évoluent à ce niveau. Mais c’est d’ailleurs une victoire assez totale, pas seulement en offensive. Comme lors du Game 1, Draymond Green a étouffé et frustré Jokic en défense. Le MVP en titre, favori à sa propre succession, a même été éjecté après avoir écopé de deux fautes techniques. Il a terminé avec 26 points, mais sans réussir à mettre son équipe sur les bons rails et sans prendre le jeu à son compte. Il a d'ailleurs fini avec un différentiel de -26, le pire de la partie. Les Warriors ont dominé les deux premiers matches et ils font déjà figure de très sérieux prétendants au titre.

Retour à l'accueil