Stephen Curry ne sera pas de retour avant les Play-offs

Stephen Curry, victime d'une entorse ligamentaire au pied gauche, fait de "bons progrès" dans sa phase de rétablissement, mais ne reviendra pas sur les parquets avant les play-offs de la NBA, a annoncé son équipe vendredi. Une mauvaise nouvelle pour les Warriors, qui ont concédé six défaites en sept matches depuis cette blessure.

Stephen Curry (Golden State) ne reviendra pas avant les play-offs de la NBA. "Stephen reprendra l'entraînement individuel la semaine prochaine, et son éventuel retour pour les séances collectives dépendra de ses progrès continus", ont indiqué les Warriors, ajoutant que "la prochaine mise à jour sur sa condition sera dévoilée le 11 avril". La veille, c'est à dire dans neuf jours, aura sonné la fin de la saison régulière, dont l'enjeu pour la franchise californienne, actuellement 4e à l'Ouest et sur le point d'assurer sa présence en play-offs, est de finir à la 3e place. Une lutte à distance qui se joue face à Dallas, les deux équipes ayant pour l'heure le même bilan (48-29).

Curry n'a pas joué depuis sa blessure occasionnée le 16 mars contre les Boston Celtics. Son pied avait été pris en porte-à-faux par Marcus Smart, sur une action où ils luttaient pour attraper le ballon au sol. Privés du meilleur marqueur de l'histoire à trois points, qui tourne cette saison à 25,5 unités de moyenne, les Warriors ont concédé six défaites en sept matches.
NBA

IL COMPREND SA VALEUR EN TANT QUE LEADER ET EN TANT QUE JOUEUR ALL-STAR
L'entraîneur Steve Kerr, qui a confié avoir secrètement espéré un retour de son shooteur pour un ou deux matches de saison régulière, a rappelé son importance pour l'équipe, qui cherche à revenir au sommet de la ligue, elle qui disputa cinq finales d'affilée, remportant trois titres en 2015, 2017 et 2018. "Vous pouvez le voir pendant l'entraînement, il prend les gars à part, il leur parle. Il comprend sa valeur en tant que leader et en tant que joueur All-Star", a-t-il dit.

Quant à savoir si Curry pourra être performant rapidement sur le parquet, Kerr s'est voulu résolument confiant: "il suffit d'un tir pour qu'il retrouve son rythme".

Retour Ă  l'accueil