Joel Embiid et les Sixers se qualifient pour les demi-finales de Conférence Est en battant Toronto (4-2)

Les Sixers ont évité le pire. Battus à deux reprises après avoir mené 3-0, ils se sont repris lors du Game 6, à Toronto, pour aller chercher leur qualification pour le second tour. Un large succès, 132 à 97, qui témoigne des ressources mentales de Joel Embiid (33 points) et de ses coéquipiers. Ils auraient pu s’écrouler, ils ne l’ont pas fait.Les titulaires ont répondu présent, et pas seulement Embiid. Tyrese Maxey a été l’un des artisans de cette victoire en inscrivant 25 points, dont 3 paniers à trois-points consécutifs dans le troisième quart-temps qui ont lancé les Sixers sur un 17-0. L’écart est alors passé de 70-67 à 87-67 en à peine 4 minutes. Les joueurs de Doc Rivers ont continué d’accentuer la pression pour se mettre complètement à l’abri. Tobias Harris a ajouté 19 points et 11 rebonds tandis que James Harden a marqué 22 points en plus de ses 15 passes décisives. "C’était l’une des séries les plus difficiles que j’ai jouées durant ma carrière", signalait l’ancien MVP en mettant en avant les qualités athlétiques et la défense étouffante des Raptors. Ce qui l’attend, lui et ses partenaires, en demi-finales de Conférence est peut-être encore pire. En effet, les Sixers vont retrouver le Heat, vainqueur des Hawks en cinq manches après avoir complètement éteint Trae Young. Avec Bam Adebayo, Jimmy Butler, Kyle Lowry ou encore PJ Tucker, les Floridiens sont armés pour faire souffrir n’importe quel attaquant adverse. Début de la série lundi, à Miami.

Après deux défaites consécutives, Philadelphie a bouclé sa série contre Toronto avec une large victoire lors du match 6 jeudi soir, sur le parquet des Raptors (132-97). Les Sixers affronteront Miami au deuxième tour.

Après deux défaites consécutives, Philadelphie a bouclé sa série contre Toronto avec une large victoire lors du match 6 jeudi soir, sur le parquet des Raptors (132-97). Les Sixers affronteront Miami au deuxième tour.

Au bord du parquet de la Scotiabank Arena, Doc Rivers a dû pousser un grand « ouf » de soulagement. Habitué à voir ses équipes perdre le fil de séries qu'elles dominaient, l'ancien coach de Boston a évité ce scénario avec Philadelphie. Les Sixers ont rejoint le deuxième tour des play-offs en écrasant Toronto sur son parquet lors du match 6 (132-97). Ils défieront Miami, leader de la Conférence Est en saison régulière et vainqueur autoritaire d'Atlanta au premier tour (4-1).

Devant 19 800 spectateurs décidés à pousser Toronto vers une nouvelle victoire et un match 7 décisif, Philadelphie a livré une deuxième mi-temps de rêve. James Harden (22 points, 15 passes) a répondu aux souhaits de Joel Embiid qui souhaitait voir son partenaire « plus agressif ». L'ancien MVP de saison régulière a sans cesse attaqué le cercle pour punir la défense intérieure des Raptors.

Embiid et Maxey au relais d'Harden
Joel Embiid a ajouté 33 points à l'addition et quelques gestes chambreurs en direction du public canadien. Et comme au match 1, Tyrese Maxey a éteint les espoirs de Toronto. Le meneur formé à Kentucky (25 points, 8 passes) a enchaîné les tirs primés dans le troisième quart-temps (85-67, 29e), imité par James Harden quelques instants plus tard.

« On s'est bien battus mais nous n'avons pas eu le résultat espéré », concédait l'ailier-fort de Toronto Pascal Siakam (24 points) après le match. Dans l'autre vestiaire, James Harden résumait la pensée des vainqueurs, emplie de respect pour les Raptors : « C'était l'une des séries de play-offs les plus difficiles de ma carrière à cause de leurs changements en défense, de leurs qualités athlétiques. »

Champion en 2019, Toronto avait manqué les play-offs la saison dernière. Mais l'échec s'était accompagné d'un cadeau le soir de la draft : l'ailier-fort Scottie Barnes, élu rookie de l'année. Candidat au titre NBA, Philadelphie affrontera Miami au deuxième tour des play-offs. Le match 1 aura lieu lundi soir en Floride.

Retour à l'accueil