Giannis Antetokounmpo domine Joel Embiid, les Lakers s'enfoncent, Paul George de retour avec la victoire

Soirée de gala pour les fans de basket américain. Alors que Giannis Antetokounmpo a permis à Milwaukee de dominer les 76ers de Joel Embiid (116-118), Luka Doncic, en triple-double, a fait vivre un calvaire aux Lakers, relégués à la 11e place à l'Ouest. Le retour de Paul George a fait un bien fou aux Clippers, qui ont renversé le Jazz de Rudy Gobert (121-115).

C’était le grand rendez-vous de la soirée. Le duel entre deux équipes qui se battent pour la place de leader à l’Est, et celui, surtout, entre deux des prétendants au titre de MVP (et les 2e et 3e meilleurs marqueurs de la saison) : Giannis Antetokounmpo, MVP 2019 et 2020, côté Milwaukee, et Joel Embiid, qui espère bien débloquer son compteur cette année, pour les 76ers. Avec un Grec une nouvelle fois intenable (40 points, 14 rebonds, 6 passes décisives), auteur d'un contre décisif à 2 secondes du terme, ce sont finalement les champions en titre qui se sont imposés au bout du suspense (116-118).

Pourtant, Philadelphie, défait pour la deuxième fois de la semaine après son revers face à Phoenix, a longtemps mené dans la partie. Mais les coéquipiers de James Harden (32 points, 9 passes décisives, 5 rebonds) ont encaissé un cuisant 13-2 en début de dernier quart-temps pour finalement se faire devancer au finish. De quoi faire enrager Joel Embiid, encore près du triple-double (29 points, 14 rebonds, 7 passes décisives), et reléguer les joueurs de Doc Rivers à une victoire de leurs adversaires du soir, désormais deuxièmes à l’Est et plus que jamais dans le coup pour chiper le trône à Miami.

LA VICTOIRE QUI FAIT DU BIEN : CHICAGO DOMINE WASHINGTON
Les Bulls, qui n’avaient remporté que 2 de leur 8 derniers matches, sont toujours à la lutte pour une place directe en playoffs. Et ils le doivent à leur victoire difficile (94-107) face aux Wizards, 12es à l’Est et qui évoluaient, qui plus est, sans Bradley Beal ni Kyle Kuzma. En leur absence, c’est le Japonais Rui Hachimura (21 points), qui a pris le relais, sans succès.
Si Washington s’est accroché, jusqu’au cœur du 4e quart-temps, le 9-0 encaissé alors que les Bulls ne menaient que d’un point (80-81), a permis aux coéquipiers d’un DeMar Derozan en forme (32 points, 7 rebonds, 4 passes décisives), et qui est entré dans le Top 50 des meilleurs scoreurs de l'histoire de la NBA, de faire définitivement la différence. Au classement, Chicago, toujours 5e, ne compte qu’1,5 victoire d’avance sur Cleveland, 7e.

LE RÉCITAL : DONCIC FAIT À NOUVEAU CHUTER LES LAKERS, PLUS QUE JAMAIS EN PÉRIL
Autre nom cité (timidement) dans la course au titre de MVP cette saison : celui de l’incontournable slovène Luka Doncic. Le leader des Mavs a vécu une superbe soirée, auréolé de la victoire (128-110), notamment grâce à son 46e triple-double en carrière, le premier depuis le 7 février dernier. Et l’ancien Madrilène n’a pas fait dans la dentelle, en passant 34 points, 12 rebonds et 12 passes décisives à des Lakers qui ont concédé leur troisième défaite de rang et qui ont, surtout, cédé leur dixième place à l’Ouest.

L’absence d’Anthony Davis et surtout celle de LeBron James, qui venait de passer la barre mythique des 37 000 points en carrière, ont été de trop pour les partenaires de Russell Westbrook (25 points, 8 rebonds, 6 passes décisives). La franchise de Californie, martyrisée par l’attaque adverse, était déjà menée de 26 points à la pause. Pour au final une large défaite qui met les champions 2020 en péril dans la course au play-in.

LE RETOUR : PAUL GEORGE REJOUE POUR LES CLIPPERS, QUI RETROUVENT LA VICTOIRE
Les fans de l’autre franchise de Los Angeles attendaient ça depuis le 22 décembre dernier, date de la dernière apparition de "PG13" sur un parquet de NBA. Le All-Star de la franchise californienne, qui attend toujours le retour de Kawhi Leonard, a effectué son come-back avec la manière, en mettant fin à la série de défaite des Clippers, le statut de meilleur marqueur de la rencontre en prime (34 points à 10/20 au tir), face à Utah (121-115).

Ses coéquipiers, qui restaient sur 5 revers, ont pourtant démarré de la plus mauvaise des manières, auteurs de leur pire 1er quart-temps de la saison avec seulement 14 points inscrits. De là, le Jazz a réussi, un temps, à dérouler sa partition. Mais les coéquipiers de Donovan Mitchell (33 points) ont progressivement perdu le contrôle, submergés dans le dernier quart-temps (39-21) pour finalement s’incliner. Ce succès permet aux Clippers de s’accrocher encore plus solidement à leur 8e place à l’Ouest.

LES RÉSULTATS DE LA NUIT :
Philadelphie – Milwaukee : 116 - 118
Washington - Chicago : 94 - 107
Brooklyn – Detroit : 130 - 123
Dallas – Los Angeles Lakers : 128 - 110
Los Angeles Clippers – Utah : 121-115

Retour Ă  l'accueil