Consultation : quels sont vos choix pour les récompenses de fin de saison régulière NBA ?

À la veille du lancement des play-offs - les deux derniers matches de play-in seront disputés dans la nuit de vendredi à samedi -, News Basket Beafrika vous propose de choisir vos favoris pour chaque récompense individuelle (MVP, MIP, 6e homme...) de la saison régulière.

Most Valuable Player (MVP) : un match à trois ?
Trois favoris, aucun Américain. Depuis 2018, les Européens raflent systématiquement le trophée individuel suprême en NBA : Giannis Antetokounmpo (Milwaukee Bucks) a réalisé le doublé (2019 et 2020) tandis que le pivot serbe Nikola Jokic (Denver Nuggets), lauréat en 2021, pourrait bien conserver son statut de meilleur joueur de la Ligue. Joel Embiid (Philadelphia Sixers), meilleur marqueur de la saison régulière (30,6 points par match) est un candidat plus que légitime à la récompense.

Qui, selon vous, doit remporter le trophée de MVP de la saison 2021-2022
- Nikola Jokic (Denver)
- Giannis Antetokounmpo (Milwaukee)
- Joel Embiid (Philadelphia)
- Un autre joueur

Défenseur de l'année : Gobert détrôné par un « petit » ?
Le débat fait rage depuis plusieurs jours voire semaines : le titre de meilleur défenseur de la saison peut-il revenir à un « petit », meneur ou arrière, alors que la récompense revient traditionnellement aux joueurs plus grands, intérieurs en priorité. Les votants devront trancher : faut-il mettre en avant le talent naturel de Marcus Smart (Boston Celtics) à coller aux basques de n'importe quel joueur, ou, pour la quatrième fois, reconnaître la force de dissuasion de Rudy Gobert (Utah Jazz).

Le Français, meilleur rebondeur de la saison (14,7 prises) peut briguer un quatrième trophée de meilleur défenseur, ce qui lui permettrait d'égaler le record de la Ligue (avec Dikembe Mutombo et Ben Wallace). Les principaux observateurs, dans un élan de chauvinisme, sont tentés de mettre en avant Bam Adebayo (Miami Heat) ou encore Jaren Jackson Jr. (Memphis Grizzlies).

Selon vous, qui est le meilleur défenseur de la saison ?
- Marcus Smart (Boston)
- Rudy Gobert (Utah)
- Bam Adebayo (Miami)
- Jaren Jackson Jr. (Memphis)
- Un autre joueur

Rookie of the Year : une belle cuvée
Entre Evan Mobley (Cleveland Cavaliers), Cade Cunningham (Detroit Pistons) et Scottie Barnes (Toronto Raptors), peut-on vraiment se tromper ? Mobley a longtemps été le grand favori de la récompense mais, blessé en fin de saison, il a vu Cunningham finir en trombe. La prime à la constance revient à Barnes, qui a lui aussi fini très fort.

Qui est votre rookie de l'année ?
- Evan Mobley (Cleveland)
- Cade Cunningham (Detroit)
- Scottie Barnes (Toronto)
- Un autre joueur

Most Improved Player (MIP) : pas de favori
Il s'agit peut-être de la récompense la plus ouverte après une saison régulière qui a permis à de nombreux joueurs de se révéler aux yeux du public. Ja Morant (Memphis Grizzlies), à défaut de figurer parmi les favoris du titre de MVP, pourrait bien être récompensé dans la catégorie MIP. Jordan Poole (Golden State Warriors) a longtemps profité de l'absence de Klay Thompson pour se faire une place dans le cinq californien.

Darius Garland (Cleveland Cavaliers) et Desmond Bane (Memphis Grizzlies) ont été les visages de franchises en plein essor, tandis qu'Anfernee Simons (Portland Trail Blazers) a profité des déboires des stars de son équipe (Lillard, McCollum) pour devenir le nouveau jeune visage des Blazers. Miles Bridges (Charlotte Hornets) et Dejounte Murray (San Antonio Spurs) ont dominé leur sujet, ce qui n'a pas toujours été le cas de leur formation.

Selon vous, quel joueur a le plus progressé cette saison par rapport à la précédente ?
- Ja Morant (Memphis)
- Jordan Poole (Golden State)
- Darius Garland (Cleveland)
- Desmond Bane (Memphis)
- Anfernee Simons (Portland)
- Miles Bridges (Charlotte)
- Dejounte Murray (San Antonio)
- Un autre joueur

Meilleur 6e homme : Herro, l'évidence ?
Sauf immense surprise, Tyler Herro (Miami Heat) devrait être distingué, sans réel rival. Les principaux observateurs de la NBA ont beau mentionner les Kevin Love (Cleveland Cavaliers), Cameron Johnson (Phoenix Suns), Kelly Oubre Jr. (Charlotte Hornets), De'Anthony Melton (Memphis Grizzlies) ou encore l'inusable Jordan Clarkson (Utah Jazz), aucun n'a affiché les statistiques du protégé d'Erik Spoelstra cette saison en sortie de banc : 20,7 points de moyenne (66 matches joués), 39,9 % à trois points, 5 rebonds et 4 passes. Il faut ajouter à cet excellent bilan la première place inattendue de Miami du côté de la Conférence Est.

Qui est votre favori pour le trophée de meilleur sixième homme de la saison ?
- Tyler Herro (Miami)
- Kevin Love (Cleveland)
- Cameron Johnson (Phoenix)
- Kelly Oubre Jr. (Charlotte)
- De'Anthony Melton (Memphis)
- Un autre joueur

Coach of the Year : Williams, Jenkins ou une surprise ?
Une fois de plus, la bagarre semble se circonscrire à trois noms : Monty Williams, qui a mené les Phoenix Suns au meilleur bilan de la Ligue, record de franchise à la clé (64 victoires), Erik Spoelstra, qui a porté Miami vers la première place à l'Est (53 victoires) et qui oeuvre en Floride depuis 2008 en tant qu'entraîneur principal, ou, enfin, le « jeune » Taylor Jenkins (37 ans), à la tête d'une rafraîchissante équipe des Memphis Grizzlies, deuxième à l'Ouest (56 victoires), dont on attend confirmation pendant les play-offs. Parmi les mentionnés pour le trophée, il ne faut pas oublier Ime Udoka (Boston), ou encore J.B. Bickerstaff (Cleveland).

Qui est votre coach de l'année
- Monty Williams (Phoenix)
- Erik Spoelstra (Miami)

- Taylor Jenkins (Memphis)
- Ime Udoka (Boston)
- J.B. Bickerstaff (Cleveland)
- Un autre coach

Retour à l'accueil