Toronto s'impose sur le fil du rasoir contre les Brooklyn Nets

Les Nets ont résisté mais ont de nouveau cédé à Toronto, cette fois d'un petit point (108-109). Boston a dominé Atlanta (107-98) et Washington s'est imposé au finish face à Detroit (116-113).

Déplumés par les absences, les Brooklyn Nets ont eu le mérite de résister mardi à Toronto. Balayés lundi (97-133) à domicile, ils ont cédé cette fois au finish (108-109) mais ce nouveau revers, le quatrième en cinq matches, n'arrange pas leur situation au classement de la conférence Est (8e) même si le retour prévu dans les jours à venir de Kevin Durant devrait agir comme un électrochoc dans ce début d'année très agité.

Sans leur superstar ni Kyrie Irving, qui n'a pas l'autorisation de jouer sur le sol canadien en raison de son refus de se faire vacciner, privés aussi de leur coach Steve Nash, isolé en raison du Covid, les Nets ont mené de dix points dans le troisième quart-temps.

Mais ils n'ont pas tenu la distance face aux Raptors privés de Fred VanVleet (genou) et ont craqué dans le dernier quart. Seth Curry (18 points) et LaMarcus Aldridge (16 points, 9 rebonds) ont été les hommes forts des Nets qui attendent du renfort avec impatience pour sortir de la nasse.

Killian Hayes et Detroit ratent le coche
Victime d'une brutale coupure de courant lundi à Indiana (107-128), Boston a repris sa marche en avant mardi face à Atlanta (107-98) pour s'offrir une dixième victoire en douze matches. Mais il a fallu cravacher car les Hawks de Trae Young (31 points) et Bogdan Bogdanovic (25) ont mené de dix-sept points en première mi-temps avant que Jayson Tatum (33 points, 8 rebonds, 7 passes décisives) ne passe la surmultipliée, en l'absence de Jaylen Brown blessé (cheville) dans le premier quart-temps.

Washington, enfin, a écarté Detroit difficilement (116-113) pour une quatrième victoire de suite à domicile face aux Pistons. Saddiq Bey et Killian Hayes (7 points à 2 sur 6 aux tirs, 7 rebonds, 5 passes décisives en 27 minutes) ont manqué la cible à trois points pour égaliser dans les toutes dernières secondes.

Retour Ă  l'accueil