Toronto s'impose à Philadelphie, Boston mate Denver

Toronto poursuit sa belle saison en prenant le meilleur sur les Sixers à Philadelphie (93-88). Les Celtics ont facilement dominé Denver dans le Colorado (124-104) grâce au gros match de leur duo Jayson Tatum - Jaylen Brown (30 points chacun).

Belle surprise de la saison dans la conférence Est, Toronto a poursuivi sur sa lancée en enchaînant dimanche une sixième victoire de suite à l'extérieur, sur le parquet de Philadelphie (93-88). Un succès arraché au bout du suspens grâce à une défense intraitable face aux tentatives répétées mais infructueuses de James Harden dans 150 dernières secondes. La dernière, une pénétration stoppée par Chris Boucher (12 points, 14 rebonds) et soldée par une faute offensive sifflée sur le barbu de Pennsylvanie, a mis fin aux espoirs des locaux.

Venu chez les Sixers pour épauler Joel Embiid, en échange de Ben Simmons et Seth Curry notamment, Harden a également manqué deux lancers francs importants sur la séquence. Il a achevé la partie frustré, avec 17 points (5/12, 0/4 à 3 points), 9 rebonds et 8 passes, tandis que son compère Embiid, candidat au titre de MVP, vivait une soirée très difficile en termes d'adresse (6/20, 21 points, 13 rebonds).

Espoir de qualification pour Toronto
Mais les hommes de Nick Nurse ont largement mérité leur succès, construit, en l'absence de OG Anunoby et Fred VanVleet, autour d'une intensité défensive impressionnante (34 points encaissés en deuxième mi-temps) et d'un impact physique concrétisé par une énorme domination au rebond (56 à 40, 20 prises offensives), tandis que Pascal Siakam, 26 points 10 rebonds, et Precious Achiuwa (21 points) faisaient le boulot de l'autre côté du terrain.

Septième avec un match de retard sur Cleveland (40-31 contre 41-30), Toronto peut toujours espérer décrocher le top 6 et une qualification directe en play-offs. Philadelphie reste sur le podium à l'Est mais sent le souffle de Boston sur sa nuque (43-27 contre 44-28).

Des Celtics qui étaient dimanche en démonstration dans le Colorado. Avec 60 points à eux deux, 30 chacun, et un lumineux 23/36 au tir, Jayson Tatum et Jaylen Brown ont porté Boston à Denver (124-104). Lors des deux dernières victoires sur les parquets de Golden State et de Sacramento, le tandem avait déjà cumulé 52 puis 62 points.

D'entrée, les hommes d'Ime Udoka avaient la mire réglée et affichaient de grosses intentions défensives. De quoi tenir les partenaires du MVP Nikola Jokic (23 points mais un inhabituel 8 sur 23 au tir, 8 rebonds, 4 passes) à 16 points dans le deuxième quart et prendre le large (68-43). Ils ne seraient plus inquiétés.

Agacé par la performance de ses ouailles, Michael Malone, le coach de Denver, battu quatre fois lors des six derniers matches, a décidé de laisser sur le banc ses cinq titulaires au retour des vestiaires. « On a juste abandonné, disait-il. Je ne voulais pas récompenser cette attitude. Les remplaçants, au moins, se battaient. Il n'y a pas une chose qu'on ait bien faite ce soir. »

19
Depuis le 30 janvier, Boston a remporté 19 de ses 22 derniers matches.

Dans un match sans aucun intérêt sportif entre deux équipes de bas de tableau, Orlando a pris le meilleur à domicile sur Oklahoma City (90-85). Dans cette rencontre, deux Français ont joué. Le meneur du Thunder Théo Maledon a enregistré 10 points (à 3 sur 1à au tir, 1/5 à 3 points), 5 rebonds et 4 passes décisives et 5 balles perdues en 21 minutes en sortie de banc, tandis que son compatriote et coéquipier Olivier Sarr, en 18 minutes, a totalisé 4 points (2/2) et 4 rebonds. Dans les autres rencontres de la soirée, Atlanta, 10e à l'Est, s'est incliné face à New Orleans (112-117, 51 points pour le duo McCollum-Valanciunas), et Indiana a écrasé Portland (129-98).

Retour Ă  l'accueil