Nikola Jokic enchaîne avec un nouveau triple-double contre les Warriors

Sans pitié. Nikola Jokic a été sans pitié avec les Warriors, privés de Stephen Curry, Klay Thompson ou encore Draymond Green lundi soir. Le Serbe a compilé un nouveau triple-double, le deuxième en deux soirs, pour venir à bout de Golden State (131-124). La superstar de Denver a cumulé 32 points, 15 rebonds et 13 passes décisives pour infliger une cinquième défaite de suite aux Warriors, désormais troisièmes à l’Ouest après avoir laissé leur deuxième place aux Grizzlies.

Denver – Golden State : 131-124
Les Warriors avaient volontairement abordé ce match en retard (prévu le 30 décembre, mais repoussé à cause du Covid-19) avec une équipe C puisque Stephen Curry, Klay Thompson et Andrew Wiggins étaient absents. Néanmoins, pendant presque trois quart-temps, ils ont été dedans.

Ensuite, Nikola Jokic, encore énorme avec un triple-double (32 points, 15 rebonds et 13 passes), a été trop fort. Les Nuggets passent un 27-18 en neuf minutes. Enfin, en dernier quart-temps, c’est Austin Rivers qui tue la rencontre, dans les dernières minutes.

Troisième victoire de suite pour les Nuggets, face à une équipe des Warriors très diminuée. Denver a besoin de continuer de gagner car derrière, ça pousse. Les Wolves sont en effet sur cinq succès d’affilée.

En battant les Hawks, les Pistons remportent un troisième match de suite. C’est leur record de saison. New York a de son côté battu Sacramento avec une grosse deuxième période et un très bon Julius Randle.

Minnesota – Portland : 124-81
Même sans D’Angelo Russell et Anthony Edwards, les Wolves ont écrasé les Blazers, privés eux d’Anfernee Simons. Avec douze points en premier quart-temps, Karl-Anthony Towns fait déjà la différence. Portland a déjà seize points de retard.

Minnesota enfonce le clou dès le deuxième acte, face à une équipe qui commet trop de fautes et perd trop de ballons. Le match est plié à la pause ou presque. Malik Beasley et Towns inscrivent 20 points à eux deux en troisième quart-temps et les Wolves peuvent se reposer dans un dernier quart-temps qui n’a aucun intérêt.

Retour à l'accueil