LES LAKERS ASSOMMÉS PAR LE ROOKIE JALEN GREEN

Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas. Et on va finir par se demander si les Lakers veulent vraiment accrocher les playoffs. En grandes difficultés cette saison, les Angelenos sont en train de sombrer. Ils ont mordu la poussière contre les Rockets, derniers à l’Ouest, la nuit dernière. Une défaite 130 à 139 après prolongation. LeBron James (23 points à 9 sur 26, 14 rebonds et 12 passes), Russell Westbrook (30 points) et compagnie sont tombés devant… un rookie. Jeff Green, le deuxième choix de la draft, a inscrit 32 points. Son record personnel jusqu’à présent. Il en a surtout planté 10 en prolongation pour achever ses adversaires. Deux autres débutants ont réussi de grosses performances : 21 points et 15 rebonds pour Alperen Sengun et 21 pour Josh Christopher en sortie de banc. C’est seulement la deuxième victoire en quinze matches pour Houston… De son côté, Los Angeles subit sa neuvième défaite de suite à l’extérieur et la sixième en sept rencontres. Non seulement la qualification directe en playoffs est impossible – les Lakers sont à 11 victoires de la septième place – mais en plus ils sont sur le point de se faire dépasser par les Pelicans. Une saison bien triste.

« Il va devenir une star », prédit déjà Frank Vogel. Au regard de la prestation de Jalen Green, cette nuit face à son équipe, on ne peut que donner donner raison au coach des Lakers. Le rookie des Rockets a signé sa meilleure performance de la saison avec ses 32 points (à 13/21 aux tirs dont 4/7 de loin).

S’appuyant sur cette gestuelle « funky », il a surtout enchaîné les tirs décisifs dans cette partie très disputée. D’abord pour maintenir son équipe au contact, dans les dernières minutes, pour lui permettre de filer en prolongation. Puis pour faire la différence dans les cinq minutes supplémentaires où le rookie a signé un 7-0 à lui tout seul pour lancer les débats. Soit un total de 19 points inscrits en prolongation et la fin du temps réglementaire.

« Le panier m’a paru super large ce soir », remarque l’arrière à l’issue de la rencontre. Celui-ci assure que la stratégie offensive des Rockets était de le laisser jouer en isolation face à Carmelo Anthony, après le « switch » sur le « pick-and-roll » puisque le vétéran des Lakers défendait sur Alperen Sengun.

C’est ainsi Melo que Jalen Green a attaqué avec autorité sur la première possession de la prolongation. Quelques minutes plus tôt, l’ailier vétéran avait commis une faute, une belle poussette, sur le rookie.

« On cherchait le ‘mismatch’. On essayait de mettre Melo et (Austin) Reaves dans le coup » poursuit le rookie. « Mes coéquipiers ont continué de m’alimenter. Ils m’ont dit de continuer à attaquer jusqu’à ce qu’ils m’arrêtent. Alors c’est ce que j’ai fait. »

Vitesse, adresse et qualités athlétiques…
« Il est super explosif », qualifie Frank Vogel, qui dit adorer son jeu. Auteur d’une belle envolée en contre-attaque, le rookie a en effet brillé par ses qualités athlétiques. Mais pas que. Alors que l’on venait de parler de ses progrès au tir, le deuxième choix de la dernière Draft a largement confirmé cette impression en alignant les « jumpers », non contestés pour la plupart, dans le bon rythme.

« Il a une belle aptitude à rentrer des tirs », salue ainsi LeBron James. « Tout le monde regarde ses qualités athlétiques, mais il montre cette capacité depuis longtemps maintenant, depuis le lycée. J’ai l’impression qu’il s’améliore de plus en plus, et ce qui est bien pour lui (à Houston), c’est qu’il s’agit d’un groupe très jeune, à part quelques gars. Cela lui permet de faire des erreurs et d’apprendre sur le tas. Cela va certainement lui être bénéfique. »

Retour Ă  l'accueil