Les Denver Nuggets dominent Philadelphie avec leur rookie Bones Hyland

Plus solides dans le dernier quart-temps, les Denver Nuggets ont infligé une défaite à domicile (114-110) aux Philadelphia 76ers. Le duel attendu de candidats au titre de MVP est passé au second plan derrière l'émouvante histoire du rookie des Nuggets Bones Hyland.

Les Philadelphia 76ers ont perdu à domicile pour la quinzième fois de la saison, lundi soir, cédant face aux Denver Nuggets (114-110). Les coéquipiers de Joel Embiid et James Harden avaient pourtant bien mieux entamé la rencontre, comptant quinze points d'avance à la fin du premier quart-temps (37-22) et ayant encore sept points de marge au début de la dernière période (88-81).

Malgré des performances individuelles autour de leurs standards, Embiid (34 points, 9 rebonds, 4 passes décisives mais 5 ballons perdus), Harden (24 points, 11 passes décisives, 9 rebonds mais 5 turnovers) ou encore Tyrese Maxey (19 points) n'ont pas pu empêcher la défaite de Philadelphie, dépassé enfin de rencontre.

Et si le MVP en titre, Nikola Jokic, a lui aussi répondu présent avec 22 points, 13 rebonds, 8 passes décisives mais aussi deux interceptions et deux contres, sur Joel Embiid à chaque fois, c'est un rookie des Nuggets, Bones Hyland, qui a été le joueur de la soirée, faisant oublier le duel de pivots pourtant à la lutte pour le titre de MVP (et qui avaient déjà pris les deux premières places l'an dernier).

Rescapé d'un incendie au cours duquel il a perdu sa grand-mère et son cousin
L'ancien joueur de l'université de VCU, pris en 26e position lors de la dernière draft, a marqué 12 de ses 21 points du match dans le dernier quart-temps, lorsque Denver a fait craquer Philadelphie, avec un excellent 4 sur 5 à trois points et une passe décisive. C'est notamment lui qui a marqué le panier décisif à 1'51'' de la fin, celui qui a permis aux Nuggets de repasser en tête définitivement (110-108). Mais si Nah'Shon (son vrai prénom) Hyland a été débordé par l'émotion en conférence de presse, c'est pour d'autres raisons.

Le natif de Wilmington au Delaware revenait jouer à proximité du lieu où il a grandi, de celui aussi où il a perdu sa grand-mère et un cousin dans un incendie, en 2018, qui aurait pu lui coûter sa carrière lorsqu'il s'est gravement blessé en sautant du premier étage de la maison en flammes. Lundi, plus de 600 personnes étaient d'ailleurs venues pour le voir jouer lui, dont une délégation de pompiers présents le jour de l'incendie qui lui ont remis une veste personnalisée aux couleurs de la caserne de Wilmington, symbole du moment le plus fort de sa jeune carrière professionnelle.

Retour Ă  l'accueil