JAYSON TATUM PLANTE 44 POINTS CONTRE LES HORNETS

Juste après avoir encaissé les 50 points de Kyrie Irving, les Hornets ont réceptionné les Celtics de Jayson Tatum. L’équipe en forme des dernières semaines et une superstar qui enchaîne aussi les cartons. Et bien il n’a pas raté l’occasion de faire souffrir une défense dans le dur. Le jeune ailier de Boston a marqué 44 points pour conduite les siens à un quatrième succès consécutif (115-101). Il n’a même pas vraiment eu à forcer son talent. 16 tirs réussis en 24 tentatives, dont 6 sur 9 derrière la ligne à trois-points. La marque d’un joueur sur son petit nuage.

En mars, ça repart ! Après un mois de février un peu moins abouti sur le plan individuel, Jayson Tatum est clairement en feu depuis le début du mois de mars. Après ses 54 points contre les Nets, il vient de confirmer avec 44 points à Charlotte, à 16/24 au shoot et 6/9 à 3-pts.

Preuve qu’il est en grande forme, c’est la première fois de sa carrière qu’il enchaîne deux rencontres à plus de 40 unités. Le voilà donc à 42 points de moyenne depuis quatre matches, avec un joli 55% de réussite au shoot. Et les Celtics ont gagné les quatre parties.

« Évoluer à ce niveau de compétition, c’est vraiment très fun », explique le All-Star à Mass Live. « Quand le match est serré, qu’on est pendant un temps-mort, que les émotions sont à vif, on se regarde, et chacun a dans son regard le fait qu’on va trouver la solution. J’ai toujours gardé confiance en nous. La saison est longue et je savais qu’elle allait finir par tourner. C’était seulement une question de temps avant qu’on ne mette nos shoots. »

Avec 28 points en seconde période, à 9/12 au shoot, et sans perdre le moindre ballon, Jayson Tatum a été impressionnant, ainsi que spectaculaire avec plusieurs dunks.

Très juste en première mi-temps, il a encore gagné en confiance et, comme contre Brooklyn, s’est permis de prendre des tirs plus difficiles en fin de match, avec réussite. En clair, il dicte son tempo à la défense.

« Il trouve les matchups qu’il veut, choisit les positions qu’il souhaite et prend les shoots qu’il désire », analyse Ime Udoka. « C’est un immense luxe d’avoir un joueur qui peut faire ça. Et les gars l’alimentent très bien aussi. »

Les Hornets ont tenté des prises à deux pour le contenir, mais Jayson Tatum n’a rien forcé et lâché la balle au bon moment. La circulation des Celtics pour trouver le bon tir a été excellente et l’attaque termine avec 30 passes décisives pour seulement 11 ballons perdus.

« C’est agréable à observer », livre Derrick White en parlant de son coéquipier. « De mon côté, j’ai adoré. Il est très doué. Il fait un excellent travail pour trouver les autres quand une prise à deux arrive sur lui. C’est aussi fun à voir qu’à pratiquer sur le terrain. »

Retour Ă  l'accueil