Max Kouguere veut croire en les chances de la République Centrafricaine

BRUXELLES (Belgique) - La République centrafricaine (RCA) a fini la première fenêtre des Éliminatoires Zone Afrique de la Coupe du Monde FIBA 2023 en dernière position du Groupe C, derrière l'Angola, la Côte d'Ivoire et la Guinée, en plein doute après trois défaites.

Le capitaine de l'équipe Max Kouguere estime cependant que tout espoir de qualification pour la suite de la compétition n'est pas perdu.

« NOUS AVONS FAIM DE VICTOIRE ET NOUS AVONS LES MOYENS DE BATTRE LES ANGOLAIS SUR UN MATCH. LA GUINÉE AUSSI. LES RENCONTRES AURONT LIEU EN ÉTÉ, CE QUI SIGNIFIE QUE NOUS DISPOSERONS DE DAVANTAGE DE TEMPS POUR NOUS PRÉPARER. » - Max Kouguere

Max Kouguere veut croire en les chances de la République Centrafricaine

Kouguere, qui représente son pays depuis plus d'une décennie, n'est pas du genre à abandonner. Le joueur de 1.99 m veut encore croire en une chance de participer au tournoi mondial de 2023 coorganisé par l'Indonésie, le Japon et les Philippines.

Kouguere, né à Brazzaville de parents centrafricains et congolais, évolue actuellement dans le club belge du Phoenix Brussels Basketball. Il a récemment confié dans les médias que ses coéquipiers et lui n'avaient pas dit leur dernier mot et qu'ils feront tout pour inverser la tendance lors de la 3e fenêtre qualificative en juin-juillet.

Max Kouguere veut croire en les chances de la République Centrafricaine

Repensant aux matchs disputés à Benguela (Angola), Kouguere se souvient avoir eu de grandes attentes, mais que dans la réalité, les choses ne s'étaient pas passées comme prévu : « Nous étions venus [à Benguela] pour gagner trois matchs, mais nous les avions perdus les trois. Ce sera compliqué, mais nous pouvons toujours nous qualifier. Nous nous étions inclinés de 6 points contre la Guinée, nous allons donc travailler pour nous imposer la prochaine fois avec un plus grand écart afin d'avoir des chances de prendre part au second tour des Éliminatoires. Nous n'avions pas montré notre vrai visage. »

Il poursuit : « Nous avons un peu régressé par rapport à il y a trois ans. Nous avons un nouveau coach, de nouveaux joueurs, un nouveau staff, bref, beaucoup de choses ont changé. Je suis le dernier vétéran de l'équipe. Cela fait 10 ans que je suis là, j'essaie de montrer l'exemple aux jeunes, de les faire profiter de mon expérience. Mais il est évident que la situation n'est pas idéale. »

Max Kouguere veut croire en les chances de la République Centrafricaine

La RCA a été défaite de presque 30 points par l'Angola et ce revers a vraiment fait mal  à la sélection selon Kouguère :  « Nous avions tenté de corriger nos erreurs, d'élever notre niveau de jeu contre l'Angola pour obtenir une victoire. Les fans ont porté les Angolais avec leurs encouragements. Nous voulions tant profiter de ce match pour améliorer notre différence de points afin de nous donner de meilleures chances de qualification pour le second tour. »

« Ce n'est pas fini. Tout peut arriver lors des trois prochaines parties. Nous ne savons pas où nous jouerons, mais ce ne sera pas en Angola », lance-t-il avec l'espoir qu'ailleurs, les Centrafricains auront plus de chance de créer la surprise et de s'imposer.

« Nous avons faim de victoire et nous avons les moyens de battre les Angolais sur un match. La Guinée aussi. Les rencontres auront lieu en été, ce qui signifie que nous disposerons de davantage de temps pour nous préparer. Tout le monde sera motivé pour aller chercher deux ou trois succès et ainsi se qualifier pour la suite de la compétition. »

Être le joueur le plus âgé de l'équipe entraîne beaucoup de responsabilités, Kouguère en est pleinement conscient. Il a un message à transmettre aux plus jeunes.

« Mon objectif, c'est de montrer l'exemple aux jeunes et de les motiver à représenter leur pays. Il y a de nombreux joueurs talentueux chez nous et le basketball africain a besoin d'eux pour poursuivre sa progression. Je les incite à défendre l'honneur de notre pays et à aider la RCA à retrouver sa gloire d'antan. Nous avons un passé au FIBA AfroBasket et en Coupe du Monde FIBA. J'espère que ces jeunes vont le comprendre et tout entreprendre pour nous resituer sur la carte du basket africain et mondial. »

Interrogé sur la suite de sa carrière en sélection nationale, Kouguère répond simplement : « Je pense que la fin approche. Je suis ici pour aider et encadrer les jeunes. Une fois qu'ils seront prêts, j'arrêterai », conclut-il.

FIBA

Retour à l'accueil