Joel Embiid remporte son duel face à Giannis Antetokounmpo en offrant le choc de la nuit aux Sixers

Avant la pause du All-Star week-end, Philadelphie est venu à bout de Milwaukee (123-120) grâce à Joel Embiid (42 points, 14 rebonds et 5 passes), plus que jamais candidat au titre de MVP cette saison.

Avant que la NBA ne soit mise sous cloche pendant quelques jours pour les festivités du All-Star Game, Joel Embiid a réussi un match-référence - un de plus - qui pourrait faire pencher la balance en sa faveur lorsqu'il s'agira d'évoquer la course au titre de meilleur joueur de la saison régulière. Le pivot camerounais, opposé au champion en titre (Milwaukee) emmené par son double MVP (Giannis Antetokounmpo), a en effet compilé 42 points, 14 rebonds et 5 passes, offrant surtout aux siens un succès déterminant (123-120) puisqu'il permet à la franchise de Philadelphie de prendre la place des Bucks sur le podium de la Conférence Est.

La veille, les 76ers avaient subi un très lourd revers à domicile face à Boston, la troisième plus large défaite de la saison en NBA (135-87). Embiid estime que les siens ont « retrouvé (leur) jeu » dans la nuit de jeudi à vendredi : virant en tête à la pause après un deuxième quart-temps ultra-offensif (45-34), le collectif de Philly a compté jusqu'à quinze longueurs d'avance au retour des vestiaires (81-66). Antetokounmpo a alors élevé le ton et s'est démultiplié pour ramener les Bucks à hauteur, ce qu'il est parvenu à faire à huit minutes de la fin du match (103-103). Le « Greek Freak », encore impressionnant, n'a pas à rougir de sa soirée (32 points, 11 rebonds, 9 passes, 3 interceptions).

Joel Embiid remporte son duel face à Giannis Antetokounmpo en offrant le choc de la nuit aux Sixers

Les Bucks passés tout près de la prolongation
Mais sa performance, pour une fois, n'a pas suffi. S'il a inscrit la moitié de ses points dans le dernier quart-temps et que Jrue Holiday (24 points) l'a joliment épaulé, Antetokounmpo n'a pas bénéficié du soutien de Khris Middleton, maladroit longue distance (2/12) et qui a fini par manquer deux fois le tir de l'égalisation, le premier à neuf secondes du buzzer, le second à la sirène après une perte de balle de Furkan Korkmaz. « On a eu plein de tirs ouverts mais nous ne les avons pas concrétisés », a regretté l'ailier grec, dont l'équipe glisse au cinquième rang à l'Est.

En attendant que James Harden ne fasse ses débuts sous le maillot des 76ers (l'arrière était présent en tenue de ville sur le banc de sa nouvelle équipe), Embiid hisse les siens sur le podium de la conférence Est, un classement ultra-resserré dominé par Miami, où tout est encore possible avant le début des play-offs, en avril. « Avec le All-Star Break, la mi-saison est déjà bien passée : il va falloir effectuer un vrai sprint jusqu'aux phases finales », prévient Doc Rivers, le coach de Philadelphie. Embiid, au coeur du meilleur exercice de sa carrière (29,5 points, 11,1 rebonds, 4,5 passes), semble lui lancé vers son premier trophée de MVP.

Retour Ă  l'accueil