Égypte : retrouver la gloire d'antan

LE CAIRE (Égypte) - L'Égypte veut au plus vite oublier ses récentes déceptions et pour ce faire, les prochains Éliminatoires Zone Afrique de la Coupe du Monde FIBA 2023 sont une occasion idéale selon Anas Mahmoud, l'un des joueurs clés de la sélection nationale.

Le joueur de 2.14 m, qui a aidé Zamalek à remporter l'édition inaugurale de la Basketball Africa League (BAL) l'an dernier, n'a que très peu joué durant la campagne qualificative pour le FIBA AfroBasket 2021, la faute à une blessure à l'épaule lors du premier match contre la République centrafricaine. Il se dit très impatient de revêtir à nouveau le maillot des Pharaons.

« REPRÉSENTER NOTRE PAYS EST UN PLAISIR ET UN HONNEUR QUE NOUS NE PRENONS PAS À LA LÉGÈRE. NOTRE OBJECTIF EST DE REDONNER AU BASKET ÉGYPTIEN SA GLOIRE D'ANTAN. » - Anas Mahmoud

L'ancien membre des Louisville Cardinals est déterminé à montrer la voie à suivre à la nouvelle génération de basketteurs égyptiens, désireuse de remettre le programme national sur les bons rails.

L'Égypte, dont la dernière participation à la Coupe du Monde FIBA remonte à 2014, débutera les Éliminatoires Zone Afrique du 25 au 27 février à Dakar (Sénégal), face à la République démocratique du Congo, au Kenya et au Sénégal dans le Groupe D.

L'entrée en matière sera délicate, puisqu'elle défiera les hôtes et leur bruyant public lors de son premier match.

Égypte : retrouver la gloire d'antan

Mahmoud confie à FIBA.basketball que sa formation donnera tout pour mettre le plus de chances de son côté avant d'aborder les 3e et 4e fenêtres qualificatives.

Les équipes qui finiront aux trois premières places de chaque groupe se qualifieront pour le second tour des Éliminatoires à 12 équipes. 

Avec désormais le Canadien Roy Rana à sa tête, la sélection égytienne doit s'adapter à une nouvelle philosophie et les joueurs y adhèrent : « Nous progressons. Nous avons dû effectuer quelques changements après le FIBA AfroBasket 2021 et nous disposons de nouveaux coachs. Nous travaillons ensemble pour corriger certains problèmes que nous avons rencontrés en août 2021. »

Revenant sur les Éliminatoires Zone Afrique de la Coupe du Monde FIBA 2019, conclus avec un bilan de 7-5 insuffisant pour participer au tournoi mondial, Mahmoud admet que cela avait été un crève-cœur, tout en reconnaissant que les performances de l'équipe n'avaient pas été assez bonnes.

« Lors des derniers Éliminatoires, nous n'avons pas réussi à nous qualifier pour la Coupe du Monde FIBA, mais à notre décharge, il faut dire que nous n'avions jamais pu aligner un effectif au complet. Je n'ai disputé que la dernière fenêtre, avec un succès contre la Tunisie. Je me sens aujourd'hui bien et je pense que notre plus grand défi sera de maintenir tout le monde en bonne santé et en forme. »

« Si mes souvenirs sont bons, tout allait plutôt bien jusqu'à cette fenêtre chez nous en Égypte, lors de laquelle nous avons perdu deux matchs [contre la République démocratique du Congo et l'Angola] que nous aurions dû gagner. Un autre défi sera de rester tout le temps concentrés et de ne jamais perdre de vue l'objectif que nous souhaitons atteindre. Nous devons jouer avec application, sans jamais baisser les bras et ne pas oublier que le chemin est long. »
 

Égypte : retrouver la gloire d'antan

S'exprimant au sujet du sentiment qu'apporte le fait de représenter son pays, le joueur de 26 ans, élu MVP de la "Egyptian Super League" pour la saison 2021, dit se sentir parfaitement bien.

« Je me sens très bien. Jouer au basket à ce niveau est un plaisir et vous ne remarquez le manque que lorsque vous êtes obligés de suivre les matchs depuis la touche ou à la maison. Mon épaule est à 200 % et je retrouve peu à peu mon rythme. Quand tout sera complètement derrière moi, je serai prêt à tout donner aux côtés de mes coéquipiers. »

Alors que la seconde fenêtre qualificative se rapproche à grands pas, Mahmoud déclare que son équipe est bien plus soudée aujourd'hui : « Notre devise est "ensemble, incassables". Représenter notre pays est un plaisir et un honneur que nous ne prenons pas à la légère. Notre objectif est de redonner au basket égyptien sa gloire d'antan. »

Égypte : retrouver la gloire d'antan

Mahmoud précise que les Pharaons sont conscients de la tâche qui les attend et qu'ils veilleront à ne sous-estimer aucun de leurs adversaires, notamment d'entrée de jeu contre le Sénégal.

« Certainement pas, le Sénégal est l'une des meilleures équipes d'Afrique et j'aime bien avoir le rôle du challenger. Le chemin sera long et affronter une formation si expérimentée sera d'une grande valeur. Le début nous permettra de progresser et de nous améliorer. »

« Avec les joueurs talentueux dont nous disposons et les efforts que nous avons fournis, je pense que nous sommes exactement là où nous voulons être en ce moment. J'aime vraiment l'engagement de tous, joueurs, coachs et fédération. Quoi qu'il arrive dans ce premier match, nous serons prêts à en découdre les jours suivants. Je l'ai déjà dit, le chemin sera long, à nous de faire le travail dès le début et de ne pas laisser passer nos chances », insiste-t-il.

Mahmoud est passionné de basket et il le restera pour toute sa vie. Il n'a nullement l'intention de s'éloigner des terrains une fois sa retraite sportive venue.

« Une fois que ma carrière de joueur sera terminée, je replongerai immédiatement dans le basket pour contribuer au développement de l'Égypte. Je veux aider les jeunes générations à apprendre le jeu comme j'ai eu l'occasion de le faire en allant aux USA. Je veux jouer mon rôle pour le bien du basket africain, en Égpyte pour commencer. »

Retour Ă  l'accueil