Retour gagnant pour Zach LaVine avec les Bulls de Chicago face à OKC

Absent depuis 6 matches en raison d’une cheville douloureuse, Zach LaVine a pu reprendre la compétition la nuit dernière. Un retour réussi. Les Bulls ont pris le dessus sur le Thunder de justesse (111-110) avec 23 points, 7 rebonds et 7 passes de l’arrière All-Star. En revanche, il n’a converti que 6 de ses 19 tentatives. Nikola Vucevic (26 points, 15 rebonds) et le rookie Ayo Dosunmu (24 points) ont fait la différence pour Chicago. Une victoire qui va permettre à la franchise de l’Illinois, battue par Orlando au dernier match et en difficulté en ce moment, de souffler un peu.

Alors qu’ils menaient de 28 points dans le 3e quart-temps, les Bulls ont finalement tremblé jusqu’au bout puisque Shai Gilgeous-Alexander aura une balle d’égalisation à trois secondes de la sirène. Son step back à 3-points ne rentre pas, et Chicago peut souffler puisque c’est Javonte Green qui inscrit le lancer-franc de la victoire. Derrière, le 3-points au buzzer de Mike Muscala ne sert à rien et les Bulls s’imposent 111-110 à OKC.

Mais que ce fut compliqué alors que l’équipe avait pris le large et semblait partie pour une victoire très tranquille. La faute à un relâchement coupable mais aussi à l’orgueil de Lu Dort, Ty Jerome ou encore Josh Giddey, et à une défense tout-terrain du Thunder.

CE QU’IL FAUT RETENIR
– LaVine In, DeRozan Out. Cette rencontre marquait le grand retour de Zach LaVine après un passage à l’infirmerie pour soulager son genou. Du coup, le staff avait décidé de laisser au repos DeMar DeRozan, très utilisé depuis 15 jours. La défaite de la veille à Orlando avait laissé des traces, et il était inutile de trop tirer sur la corde.

– Une fin de match épique. Si vous n’avez jamais vu une équipe paniquer, jetez un oeil au « money time » de cette rencontre. Alors qu’ils menaient encore de 15 points à cinq minutes de la fin, les Bulls vont complètement craquer après la 6e faute d’Ayo Dosunmu. Ils encaissent d’abord un 11-0, et ensuite, c’est un festival de déchets, incapables de trouver un tir dans les 24 secondes face à la défense tout-terrain du Thunder. Résultat : Chicago n’inscrit que des lancers-francs dans les 150 dernières secondes.

TOPS/FLOPS
✅ Ayo Dosunmu
. Meilleure marque en carrière pour le rookie des Bulls, et c’est lui qui avait mis ses coéquipiers sur les bons rails. Il inscrit 10 points dans le premier quart-temps. Il ajoute huit passes, un « buzzer beater » à la fin du 3e quart-temps… Bref, un match de rêve pour cette superbe pioche des Bulls dans un style qui rappelle forcément DeMar DeRozan avec cette recherche du tir à mi-distance. On notera que sa sortie, pour six fautes, coïncide avec le passage à vide des Bulls.

Nikola Vucevic. Décevant la veille face à son ancienne équipe, le Monténégrin était dans un bon soir. Et heureusement ! De sa prestation, on retiendra son gros passage à 3-points dans le 3e quart-temps pour porter l’écart à plus de 20 points. Comme ses coéquipiers, il a ensuite disparu dans le « money time ».

Shai Gilgeous-Alexander. Il manque le tir de la gagne, mais il s’est comporté en leader pour convaincre ses coéquipiers qu’il y avait la place pour réussir le hold-up. Face à une formation privée de Lonzo Ball et Alex Caruso, il a eu beaucoup de liberté, et il a trouvé le juste milieu entre le scoring et la création.

Coby White. Nouvelle sortie décevante alors qu’il a le temps de jeu et la configuration pour briller. À sa décharge, il inscrit le 3-points qui a climatisé la salle et fait respirer tout le monde !

LA SUITE
OKC (14-33) : une belle pause avant de recevoir le Thunder vendredi.

Chicago (29-17) : retour à la maison pour défier les Raptors mercredi.

Retour à l'accueil