Darius Garland et Cleveland viennent à bout des Nets

C’est un peu l’image du début de cette soirée en l’honneur de Martin Luther King : Kyrie Irving et James Harden à terre pendant que les Cavaliers exultent, le sourire jusqu’aux oreilles. Fiers de leur performance. La jeune équipe de Cleveland, surprise du chef à l’Est cette saison, s’est offert l’armada de Brooklyn (114-107) lundi. "C’est un succès signature", remarque le coach JB Bickerstaff. Pour moi, le plus impressionnant, c’est de les avoir contenu à 19 points dans le quatrième quart-temps." Sans Kevin Durant, les Nets n’ont pas su tuer la partie dans le money time alors qu’ils menaient d’une longueur (87-88) à l’entame des 12 dernières minutes après 7 points consécutifs d’Irving pour conclure le troisième quart-temps. Le meneur All-Star a compilé 27 points et 9 passes. Harden en a ajouté 22 avec 10 caviars. Mais aucun des deux n’a réussi à faire la différence dans le final.

Les New-Yorkais ont notamment raté 5 tirs de suite dans les ultimes instants de la partie. Et pourtant, ils se sont tout de même retrouvés en mesure d’égaliser. Un trois-points aurait pu suffire. Mais le barbu a mal négocié sa passe devant la pression défensive d’un Lauri Markkanen qui a tenu bon malgré sa taille. Irving a glissé en la réceptionnant. Les deux stars à terre. Et Isaac Okoro (15 points) qui file en contre-attaque pour sceller la victoire des siens. Si le succès est collectif, Darius Garland s’est encore mis en valeur. Le jeune meneur des Cavaliers a renforcé sa candidature pour le All-Star Game en inscrivant 22 points en plus de ses 12 passes décisives. En se comportant comme le meilleur joueur sur le terrain malgré son opposition avec Harden et Irving. En prenant le dessus sur les Nets, les Cavaliers sont revenus à la quatrième place de la Conférence Est avec deux petites défaites de plus que leurs adversaires du soir, troisièmes.

Retour à l'accueil