Le pivot congolais Bismack Biyombo a brillamment mené les Suns avec 21 points, 13 rebonds, 5 passes décisives et 2 contres

Le pivot congolais Bismack Biyombo a brillamment mené les Suns avec 21 points, 13 rebonds, 5 passes décisives et 2 contres

Les Suns, leaders incontestés actuellement en conférence Ouest, ont aisément disposé des Indiana Pacers (113-103), samedi en NBA. Autre résultat notable de la nuit : les Milwaukee Bucks, qui avaient été sacrés champions à leurs dépens en finale l'an passé, ont décroché un troisième succès d'affilée guère évident contre Sacramento (133-127). Giannis Antetokoúnmpo était absent.

Les Phoenix Suns enchaînent. Mikal Bridges, auteur de 23 points (à 10/15, 6 rbds), a été le principal artisan de cette sixième victoire d'affilée (113-103), la neuvième sur les dix dernier matches pour Phoenix, qui a conservé la même avance sur son dauphin Golden State.

L'intérieur congolais Bismack Biyombo a lui ajouté 24 pions (13 rbds), meilleur total de sa carrière, et Chris Paul 18 avec 16 passes en prime. Du coup, Devin Booker a pu se permettre d'être dans un soir difficile (11 pts, à 5/23).

Sans Giannis Antetokounmpo, les Bucks enchaînent comme même 

A l'Est, le champion en titre Milwaukee, porté par le duo Khris Middleton et Jrue Holiday, a remporté un troisième succès d'affilée, aux dépens de Sacramento (133-127). Milwaukee se rapproche de la 3e place de Miami, toujours suivi au 5e rang par Cleveland qui a battu Oklahoma City (94-87), grâce notamment à la solidité de Darius Garland (23 pts, 11 passes).
Même privés de Giannis Antetokounmpo, ménagé pour une douleur à un genou, les Bucks ont des ressources et ses lieutenants, médaillés d'or olympique avec Team USA l'été dernier à Tokyo, ont fait ce qu'il fallait pour prendre le relais.

Middleton, adroit à 12/20 aux tirs, a fini avec 34 points (6 rbds, 5 passes) et Holiday a été au diapason (26 pts) au sein d'une équipe qui a shooté à 50% à longue distance (21/42).

En face, Harrison Barnes (29 pts, 6 rbds) avait contribué à l'excellent départ des Kings, qui ont eu le mérite de ne jamais laisser tomber, forçant les Bucks à rester concentrés jusqu'au bout.

Retour Ă  l'accueil