Le turc Enes Kanter devient américain et se nomme «Freedom»

Le Turc Enes Kanter, joueur NBA de Boston, a disputé son tout premier match en tant que citoyen américain sous son nouveau nom : «Enes Freedom».

Lors de la victoire in-extremis contre Philadelphie (88-87), les Celtics ont donc aligné un «tout nouveau joueur». L'intérieur des C’s avait en effet décidé de changer son nom en «Enes Kanter Freedom».

Né en Turquie, le joueur de 29 ans est très engagé politiquement. Il a notamment critiqué à plusieurs reprises le président Recep Tayyip Erdogan ainsi que le gouvernement turc. En conséquence, son passeport a été révoqué en 2017.

Très engagé sur les réseaux sociaux, le troisième choix de la draft 2011, qui est également devenu citoyen américain, soutient ouvertement le peuple ouïghour, une minorité musulmane dont près d'un million de membres seraient détenus dans des camps de travail forcé en Chine, selon des ONG.

IL A CIBLÉ LEBRON JAMES
Dans un message publié sur Twitter le 27 octobre, Kanter s'en était pris à Nike, estimant que l'équipementier américain profitait de cette main d'œuvre pour confectionner ses produits.

Le Turc avait d'ailleurs ciblé LeBron James lors d'une rencontre entre les Celtics et les Lakers en portant une paire de chaussures où la star NBA s'agenouillait devant Chine. 

«Je ne sais pas s’il est assez éduqué, mais je suis là pour l’éduquer et je suis là pour l’aider, parce que ce n’est pas à propos de l’argent. C’est à propos de la morale, des principes et des valeurs. C’est à propos de ce que tu défends. Il y a des choses bien plus importantes que l’argent. Si LeBron arrête de gagner de l’argent maintenant, ses petits-enfants, et arrière-petits-enfants et encore arrière-petits pourront avoir la meilleure vie possible. Je pense que c’est définitivement le moment pour les athlètes de se lever pour défendre des choses dans lesquelles ils croient, pas seulement aux Etats-Unis, mais à travers le monde», avait évoqué Enes Freedom.

Le turc Enes Kanter devient américain et se nomme «Freedom»
Le turc Enes Kanter devient américain et se nomme «Freedom»
Retour à l'accueil