Terry Rozier et les Hornets refroidissent les Warriors

Battus à une seule reprise lors des douze premiers matches de la saison et lancés dans une série de sept succès de suite, les Warriors sont finalement tombés contre les Hornets dimanche (104-106). Loin de leurs bases mais sur les terres de Stephen Curry, en Caroline du Nord. Le meneur All-Star – favori précoce pour le MVP – a livré une petite prestation en terminant avec 24 points et 10 passes mais à 7 sur 22 aux tirs. Les Californiens se sont faits surprendre par des Hornets vainqueurs de leur troisième match de suite. Miles Bridges a inscrit 22 points et LaMelo Ball en a ajouté 21 avec 7 rebonds et 5 passes. Mais c’est surtout le réveil de Terry Rozier qui a fait la différence. L’arrière de Charlotte a planté l’intégralité de ses 20 points en deuxième mi-temps. Il a aussi gagné un entre-deux crucial contre Draymond Green, qui mesure pourtant quinze centimètres de plus que lui, afin d’assurer la victoire de son équipe dans les dernières secondes.

Après un calendrier abordable jusqu'à présent, on attendait de voir si Golden State allait poursuivre sur sa lancée. Vainqueurs de Chicago avec un Stephen Curry record il y a deux jours, les Warriors ont été stoppés à sept victoires de suite, cette nuit à Charlotte (106-102). Pas de grand huit pour les Californiens donc, une performance qu'a réalisée Phoenix, finaliste l'an passé, à Houston (89-115).

Chez les Hornets d'un bon Miles Bridges (22 points à 9/16, 8 rebonds), Stephen Curry et Golden State ont complètement raté le quatrième quart-temps. Le meneur a été l'auteur d'un match en deçà de ses standards (24 points, 7/22 et 3 sur 13 à trois points, avec tout de même 10 passes), pendant que la réussite des Warriors a été limitée à 27 % par la défense des Hornets dans la dernière période.

Pour Charlotte, Terry Rozier (20 points, tous inscrits en seconde mi-temps) et LaMelo Ball (21 points, 7 rebonds, 5 passes) ont bien épaulé Bridges. Côté Golden State, seul Andrew Wiggins aura tenu la distance, signant 28 points à 12 sur 19 au shoot. Malgré ce revers, les joueurs de la baie de San Francisco restent leaders à l'Ouest (11-2)... Juste devant Phoenix (9-3).

Retour à l'accueil