Les Celtics éteignent Miami, les Lakers craquent encore face au Thunder

Les Boston Celtics ont décroché une belle victoire contre le Miami Heat (79-92) et confirment un certain regain de forme, notamment en défense. Plus tard dans la soirée, les Los Angeles Lakers se sont inclinés pour la deuxième fois contre l'Oklahoma City Thunder (104-107) après avoir compté 19 points d’avance.

LE MATCH : LES CELTICS LIMITENT LE HEAT À 78 POINTS ET REMPORTENT LE CHOC À L’EST
Après avoir encaissé 128 points contre les Bulls en début de semaine, les joueurs des Celtics se sont réunis pendant 30 minutes tous ensemble pour discuter des difficultés de l’équipe au bout de deux semaines de compétition. Un meeting qui semble porter ses fruits. Dans la foulée, ils ont étouffé le Magic pour l’emporter (79-92) avant de frapper encore plus fort en éteignant complètement le Heat jeudi soir. Pour une victoire (78-95) contre une équipe pourtant lancée sur une série de 5 succès de rang. Impressionnante jusqu’alors, la formation de Miami n’a rien pu faire contre la défense de Boston.

"Nous sommes tous très concentrés et déterminés. On défend à fond chaque possession", remarque le jeune Romeo Langford, auteur de 12 points en sortie de banc. C’est justement en étouffant leurs adversaires que les Celtics ont dessiné leur victoire la nuit dernière. Avec un 30-5 passé au cours du second quart-temps pour prendre l’avantage et creuser l’écart à la pause (51-33). Le Heat resté sans marquer pendant plus de deux minutes à quatre reprises en première période. Avec même un passage sans panier qui a duré cinq minutes…

Jimmy Butler (20 points) et ses coéquipiers se sont repris en fin de troisième quart-temps, en revenant à 8 longueurs (62-54). Les Celtics ont répondu avec un 11-1. Pour s’assurer une deuxième victoire consécutive tout en faisant preuve de maladresse en attaque. Jayson Tatum a encore raté la plupart de ses tentatives (3 sur 13) et Jaylen Brown a fini avec 17 points. Tout n’est pas parfait mais ça va un peu mieux pour la franchise du Massachussetts.

LE JOUEUR : SHAI GILGEOUS-ALEXANDER MÈNE LA REMONTÉE HÉROÏQUE D’OKC À LOS ANGELES
Le Thunder a joué deux fois les Lakers. Pour deux victoires. Les deux seules de la saison pour la jeune équipe d’Oklahoma City, qui est allée s’imposer au Staples Center jeudi soir (104-107). LeBron James n’a pas joué mais ça ne peut pas servir d’excuse aux champions 2020, qui ont tout de même compté 19 points d’avance avant de s’écrouler ! Ils ont subi le retour en force de Shai Gilgeous-Alexander et de ses coéquipiers. Le meneur canadien a été le grand artisan de cette belle victoire avec 28 points et 6 passes décisives.
Il a très bien alterné entre le scoring et la création, notamment dans les dernières minutes. Il a fait tourner la balle quand il fallait pour mener à des tirs ouverts derrière l’arc de ses coéquipiers, notamment Kenrich Williams (98-95 à 90 secondes du buzzer). Puis, quand il s’est senti en confiance, il a aussi dégainé en première intention sans réfléchir, depuis le logo. Un panier à trois-points assassin à un peu plus d’une minute de la fin du match.

Les Lakers ont pourtant bien failli arracher la prolongation ou la victoire grâce à des tirs primés d’Austin Reaves et de Carmelo Anthony (21 points). Mais le Thunder n’a pas lâché, contrairement à ses adversaires qui ont mené pendant la majeure partie du quatrième quart-temps. Anthony Davis a fini avec 29 points, 18 rebonds et 5 passes mais il s’est montré très discret dans le money time. Russell Westbrook en a inscrit 27, mais a perdu un ballon très important dans les derniers instants. Au final, Shai Gilgeous-Alexander a été le meilleur joueur sur le parquet. Et c’est son équipe qui est repartie avec la victoire.

LA SÉRIE : 5 DE SUITE POUR LES SIXERS
Même avec un Tobias Harris contaminé au COVID-19, un Ben Simmons aux abonnés absents et un Joel Embiid diminué par différents petits pépins physiques, les Sixers ne s’arrêtent pas de gagner. Ils ont décroché une cinquième victoire de suite en battant les Pistons (98-109). Les joueurs de Doc Rivers ont pris le dessus en seconde mi-temps sous l’impulsion du jeune Tyrese Maxey (20 points, 5 passes) et de Seth Curry, excellent depuis le début de la saison et auteur de 23 points. Un nouveau succès qui permet à Philadelphie de prendre la première place à l’Est.

LE ROOKIE : CADE CUNNINGHAM ENCORE TRÈS MALADROIT
Pour retrouver la trace d’un premier choix de draft qui rate autant de tirs à ses débuts, il faut remonter à Anthony Bennett… Cade Cunningham est probablement plus talentueux que le Canadien – qui n’a jamais percé en NBA – mais il peine à trouver la cible depuis son retour à la compétition il y a quelques jours. Le jeune homme a tout de même montré quelques progrès en passant pour la première fois la barre des 10 points la nuit dernière. 18 au total, avec 10 rebonds et 4 passes. Mais il n’a converti que 4 de ses 17 tentatives avec un vilain 1 sur 7 à trois-points… Il tourne pour l’instant à 17% de réussite aux tirs et 5% à trois-points malgré plus de 7 tentatives par rencontre derrière l’arc.

LES FRANÇAIS : UN DOUBLE-DOUBLE DE PLUS POUR RUDY GOBERT
Le Jazz est allé chercher une nouvelle victoire en battant les Hawks (116-98) malgré l’absence de Donovan Mitchell. Rudy Gobert a parfaitement fait le boulot en compilant 13 points, 15 rebonds, 3 passes et 2 interceptions en 33 minutes. Laissé au placard par Nate McMillan, Timothé Luwawu-Cabarrot a pu passer 3 minutes sur le terrain pour Atlanta. Le temps d’inscrire 3 points. Killian Hayes a fini avec 10 points (4 sur 8) et 4 rebonds lors de la défaite des Pistons contre les Sixers. Theo Maledon n’a joué que 4 minutes 

LES RÉSULTATS DE LA NUIT EN NBA
Pistons - Sixers : 98-109
Hawks - Jazz : 98-116
Heat - Celtics : 78-95
Suns - Rockets : 123-111
Lakers - Thunder : 104-107

Retour Ă  l'accueil