L'Utah Jazz s'impose sur le parquet des Milwaukee Bucks

Oh que la saison commence mal pour les champions en titre. Privés de plusieurs cadres – Khris Middleton, Jrue Holiday, Brook Lopez et Donte DiVicenzo – les Bucks se sont inclinés pour la troisième fois d’affilée. Battus par le Jazz la nuit dernière (95-107) malgré 25 points, 7 rebonds et 6 passes de Giannis Antetokounmpo. Le double MVP n’a pas pu faire grand-chose sans ses quatre compères du cinq majeur. Surtout contre l’une des meilleures équipes du championnat. Utah n’a pas été mené une seule fois au score dimanche. Les joueurs de Quin Snyder ont attaqué la partie en trombe en bombardant de loin – 5 paniers à trois-points réussis de suite – pour rapidement prendre l’avantage. Ensuite, il a fallu gérer. En marquant dans les moments importants. Par exemple quand Milwaukee est revenu à 5 longueurs en fin de troisième quart-temps. Donovan Mitchell a pris les choses en main après un long passage sans scorer. Il a inscrit 7 points consécutifs, avec un 12-2 à la clé pour le Jazz. Même scénario quelques minutes plus tard, quand les Bucks ont réduit un écart de 17 à 5 points. Mitchell a alors planté 5 points de suite pour un 9-1 décisif. La star de Salt Lake City a terminé avec 28 points. Mike Conley en a ajouté 20. La franchise mormone compte désormais 5 victoires en 6 matches.

L'Utah Jazz et les Milwaukee Bucks avaient en commun, outre d'avoir été deux des meilleures équipes de la saison précédente, d'avoir perdu lors de leur dernière sortie en NBA. Samedi, la franchise de Salt Lake City avait subi sa première défaite de la saison, face aux Chicago Bulls (107-99), tandis que Milwaukee, le champion sortant, avait été battu chez lui, par les San Antonio Spurs (102-93).

Utah en tête de la première à la dernière minute
Hasard du calendrier, les deux équipes se retrouvaient face à face dimanche dans le Wisconsin. Et c'est le Jazz qui a eu le dessus (107-95), infligeant aux Bucks un quatrième revers en sept matches, le troisième d'affilée (avec la défaite contre Minnesota), à chaque fois à domicile. Mais il est vrai que les Bucks sont très diminués, avec les absences de Jrue Holiday, Brook Lopez et Donte DiVincenzo, blessés, auxquelles s'est ajoutée dimanche celle de Khris Middleton (maladie).

Utah a toujours mené au score dimanche (jusqu'à 17 points d'avance, 84-67, à la 36e minute) et a également toujours su mettre un coup d'accélérateur, quand les Bucks sont redevenus menaçants. Ainsi, à deux minutes du buzzer, Milwaukee n'a plus été mené que 99-95. Mais deux shoots de Donovan Mitchell et deux séries de lancers francs de Mike Conley et Rudy Gobert ont permis au Jazz d'infliger un 8-0, qui a scellé l'issue de la rencontre.

Pas de double-double pour Gobert
Avec 28 points, Mitchell a été le meilleur marqueur du match. Conley, lui, en a inscrit 20. Pour la première fois depuis le début de la saison, Gobert n'a pas signé de double-double. Le pivot français a marqué neuf points et pris 13 rebonds. Il a également signé quatre contres. Enfin Jordan Clarkson (15 pts) et Bojan Bogdanovic (14) ont également contribué au succès d'Utah.

Dans les rangs de Milwaukee, Giannis Antetokounmpo a été le meneur de son équipe (25 pts). Grayson Allen (18 pts) et Bobby Portis (15 pts en 19 minutes) se sont également montrés. Après cette victoire, Utah est en tête de la conférence Ouest devant Golden State et Denver. Les Bucks, eux, sont 10es à l'Est. Ils rejoueront mardi, à Detroit. Le Jazz, lui, recevra le même jour Sacramento.

Retour Ă  l'accueil