Les Milwaukee Bucks ont à nouveau laissé filer les Knicks à New York mercredi soir, avant de se ressaisir pour l'emporter sur la fin (112-100).

Les Milwaukee Bucks ont à nouveau laissé filer les Knicks à New York mercredi soir, avant de se ressaisir pour l'emporter sur la fin (112-100).

En délicatesse depuis plusieurs jours, les Bucks ont bien failli laisser filer une nouvelle avance de plus de 20 points contre les Knicks. Mais Giannis Antetokounmpo (15 points, 15 rebonds) et ses coéquipiers se sont repris in-extremis sur le tard pour finalement l’emporter 112 à 100. De quoi éviter une nouvelle défaite gag comme celle de la semaine dernière, quand New York a remonté 21 points avant de s’imposer à Milwaukee (113-98).

Les Bucks ont compté 24 points d’avance (70-46) cette fois-ci. Mais ça n’a pas suffit non plus. Les remplaçants des Knicks – Derrick Rose notamment (22 points) – ont ramené leur équipe à 89 partout à 5 minutes de la sirène. Mais pour une fois, Milwaukee a pu compter sur un apport du banc. Enfin, surtout celui d’un homme. Pat Connaughton, le sixième homme de la franchise du Wisconsin. Il a inscrit 23 points, avec 7 tirs lointains dans le lot. Ce sont justement ses paniers primés dans le money time qui ont permis aux siens de reprendre 10 points d’avance sur le tard. Avec une victoire qui fait du bien aux champions en titre, qui retrouve un bilan équilibré (6-6).

Une fois de plus, les Milwaukee Bucks n'ont pas su préserver une large avance contre les New York Knicks, mercredi soir au Madison Square Garden. Mais cette fois, les partenaires de Giannis Antetokounmpo ont réussi à relever la tête pour l'emporter sur la fin (112-100). La semaine passée, les Knicks avaient signé une victoire renversante à Milwaukee (113-98) après avoir compté 21 points de débours.

Mercredi, ils ont réussi à combler un gouffre encore plus profond, revenant à égalité (89-89) à 5 minutes du terme après avoir été menés 70-46 dans le troisième quart. Les titulaires new yorkais étaient complètement hors du coup : 2 pts à 1/5 au tir pour Evan Fournier, autant (à 1/7) pour Kemba Walker et 16 points mais une gabegie au shoot de Julius Randle (6/15). Ce sont les hommes venus du banc qui ont failli tout renverser : 68 points cumulés, guidés par Derrick Rose (22 pts, 6/8 derrière l'arc, 7 p.d.).

Pat Connaughton et les Bucks cartonnent derrière l'arc
Mais le héros du soir aura été un autre remplaçant : Pat Connaughton, auteur de trois paniers primés cruciaux en l'espace d'une minute et 35 secondes en fin de match pour permettre à Milwaukee d'arracher la décision. L'arrière totalise 23 points à 8/14 au tir dont 7/13 à trois points. « C'était bon d'être dans cet environnement hostile, d'affronter les mêmes choses que la dernière fois contre eux et d'être capables d'en sortir victorieux », a-t-il déclaré.

Les champions en titre ont été particulièrement performants derrière l'arc : 26/50, avec également un 4/6 de Jrue Holiday et 5/13 de la part de Grayson Allen. Vraiment pas en réussite au tir (15 pts à 5/15), Antetokounmpo a compensé par 15 rebonds, 8 passes décisives et 2 contres.

Les Bucks (6 v.- 6 d.) reviennent à la 8e place de la Conférence Est, sur les talons des Knicks, 7es (7 v., 5 d.).

Et aussi...
Dans les deux autres chocs de la nuit, Chicago a terrassé les Dallas Mavericks de Luka Doncic (20 pts, 8 rbds, 10 p.d.) grâce à sept paniers à trois points de Lonzo Ball (117-107) et les Los Angeles Lakers l'ont emporté au bout du suspense sur Miami, qui a perdu Jimmy Butler touché à une cheville (120-117 a.p.).

Retour Ă  l'accueil