Dallas plie Denver mais Doncic quitte le terrain en boitant

Si Dallas a remporté le choc à l'Ouest face à Denver (111-101) pour se poser à la troisième place de la Conférence, il a aussi vu sa star, Luka Doncic, quitter le terrain en boitant, touché à la cheville gauche dans la dernière minute.

Certes, sur le plan comptable, la soirée est gagnée pour les Mavs. Dans le match au sommet à l'Ouest, Dallas a dominé Denver (111-101) et ce n'était pas du coton comme affaire. Les Nuggets avaient déboulé au Texas avec cinq victoires de rang, même si les Mavericks étaient, eux aussi, sous le vent, avec sept succès sur les dix derniers matches.

À l'arrivée, Dallas a eu le dernier mot, dans une ruade décisive, alors que les Texans comptaient encore dix points de retard à dix-huit minutes de la fin. Mais cela leur a peut-être coûté beaucoup. En effet, la star slovène, Luka Doncic a quitté ses partenaires à 44 secondes du terme, en boitant bas. En voulant défendre un lay-up d'Austin Rivers, Doncic a pris son adversaire, qui redescendait du cercle, sur sa cheville gauche, laquelle a tourné vers l'intérieur.

Porzingis à 29 points
Il est évidemment encore trop tôt pour établir un diagnostic. Le coach, Jason Kidd, attendait d'y voir plus clair ce mardi, mais il voulait gratter un signe encourageant dans le fait que son joueur majeur ait regagné seul les vestiaires. « Luka est sorti par ses propres moyens. On verra comment il se sent demain », a commenté, prudent, le technicien des Mavs. Ce qui est certain, c'est que les chevilles du Mozart slovène sont fragiles. En 2019-2020, Doncic avait déjà manqué onze matches, suite à une entorse de la cheville droite.

Avant cela, Doncic avait en tout cas fait le taf (23 points, 11 passes, 8 rebonds) et livré une grande bataille à l'homme providentiel des Nuggets, le pivot serbe Nikola Jokic, auteur d'un chantier monumental et de sa meilleure marque offensive de la saison (35 pts, 16 rbds, 6 passes). Mais cela n'a pas suffi pour la franchise du Colorado, toujours privée de son « Super Max », Michael Porter Jr., et touchée par une deuxième lame texane, en l'occurrence le pivot letton, Kristaps Porzingis (29 points, 11 rebonds), puis coulé dans le dernier acte par Tim Hardaway Jr., auteur de 13 de ses 19 points dans l'ultime quart-temps.

Retour à l'accueil