Avec Shannon Evans, la Guinée tient son meneur du futur

Avec Evans, la Guinée tient son meneur du futur
BENGUELA (Angola) - Depuis novembre 2020, la sélection guinéenne est en quête de son futur meneur.

La Guinée n'a disputé aucune compétition pendant un bon moment, la faute notamment à la pandémie, mais elle a eu la chance de voir débarquer Ousmane Drame et Shannon Evans, en visite au pays. Aujourd'hui, Evans a repris le rôle du chef d'orchestre de l'attaque guinéenne et il vient de disputer les Éliminatoires Zone Afrique de la Coupe du Monde FIBA 2023.

« SHANNON EVANS EST UN MENEUR. IL PEUT MARQUER À CHAQUE POSSESSION, MAIS IL FAIT PASSER L'ÉQUIPE AVANT LUI. EN DEHORS DU TERRAIN, C'EST UN GARS FANTASTIQUE. IL EST PARFAIT POUR NOUS. IL NE S'ÉNERVE JAMAIS - IL RESTE TOUJOURS POSITIF. IL NOUS APPORTE PRÉCISÉMENT CE DONT NOUS AVONS BESOIN. » - DAOUDA CONDE

Drame et Evans étaient membres du club français de l'Élan Béarnais Pau-Lacq-Orthez et les deux coéquipiers ont décidé, l'automne passé, de retourner dans leur pays d'origine.

Ousmane Drame

Ousmane Drame

« Il m'a parlé de son pays et de son envie d'y développer la pratique du basket. Je suis allé visiter la Guinée et j'ai voulu m'impliquer pour aider les enfants à réaliser leurs rêves tout en renforçant la place du basket », se souvient Evans.

Drame, qui a représenté la Guinée lors des Éliminatoires du FIBA AfroBasket 2021 en février 2020 et en février 2021, a alors demandé à Evans si porter le maillot de la sélection nationale pouvait l'intéresser.

« Il n'a pas vraiment eu besoin de me convaincre. C'est un véritable honneur », commente Evans.

Une année après la visite de Drame et Evans, ce dernier a disputé les 40 minutes du premier match de la Guinée, contre la République centrafricaine, terminant la rencontre avec 20 points, 4 rebonds, 10 assists et 4 ballons récupérés dans la victoire 79-71. Cette dernière est d'ailleurs la toute première de la Guinée dans des Éliminatoires Zone Afrique après avoir perdu tous ses 6 matchs lors de la phase qualificative de l'édition 2019 du tournoi mondial.

« C'est un sentiment formidable. Cela amène beaucoup de fierté de jouer pour tout un pays plutôt que pour un club seulement. C'est très important et je suis fier de faire partie de l'équipe nationale de Guinée », note Evans, qui a conclu les trois jours de compétition à Benguela avec des moyennes de 19.0 points, 4.0 rebonds, 7.7 assists et 2.0 ballons récupérés par match, ne pouvant toutefois pas empêcher les revers face à l'Angola et à la Côte d’Ivoire.

« J'ai vraiment apprécié cette première expérience. Je trouve le basket africain très physique et il y a de nombreux formidables athlètes. J'ai appris à connaître mes coéquipiers en sélection guinéenne. Je comprends comment ils fonctionnent. »

Le coach des Guinéens Zeljko Zecevic a en tout cas été impressionné par les performances de son meneur de 27 ans - à bien des égards.

« Cela faisait longtemps que nous étions à la recherche d'un meneur comme lui - un poste auquel la Guinée a connu beaucoup de problèmes par le passé. Je pense que nous avons décroché le jackpot, s'enthousiasme Zecevic, nous avons trouvé un homme qui est avant tout extrêmement positif. Ensuite, il est très gentil. De plus, c'est un scoreur sans pour autant être individualiste. Enfin, son attitude constamment positive est contagieuse au sein du groupe. C'est très important. Le meilleur joueur de chaque équipe est en général celui qui est toujours positif. C'est très bien et je m'en félicite. »

Shannon Evans

Shannon Evans

Zecevic dit que les autres joueurs se sont montrés satisfaits de l'arrivée d'Evans, qui évolue actuellement dans la relevé Liga Endesa espagnole, au sein du club de Coosur Real Betis Sevilla.

« Les gars de la sélection guinéenne sont très contents d'avoir le plaisir de jouer aux côtés d'un homme avec autant de qualités, tant basketballistiques qu'humaines. Cela nous ravit. Et je suis convaincu que nous allons progresser dans le futur », souligne le coach.

L'intérieur de la Guinée Daouda Conde abonde dans le sens de son coach.

« Ce genre de compétitions requiert ce type de joueurs. C'est un monstre. Il rend tout plus facile pour nous. Le simple fait de ne pas avoir à constamment se retourner pour voir si le meneur a perdu le ballon ou pas est déjà un soulagement, car ça nous permet de nous concentrer sur ce que nous avons à faire », indique le joueur de 29 ans, qui a fait ses débuts avec le maillot de la Guinée lors du FIBA AfroBasket 2017.

« Shannon Evans est un meneur. Il peut marquer à chaque possession, mais il fait passer les intérêts de l'équipe avant les siens. En dehors du terrain, c'est un gars fantastique. Il est parfait pour nous. Il ne s'énerve jamais - il reste toujours positif. Il nous apporte précisément ce dont nous avons besoin. Je tiens à le remercier d'être venu. J'espère qu'il reviendra. Nous sommes contents », lance Conde.

Avec Shannon Evans, la Guinée tient son meneur du futur

Evans prend très à cœur d'adopter cette attitude positive en toute circonstance.

« Être positif et apporter une bonne énergie autour de moi est quelque chose qui m'a toujours tenu à cœur - pas que dans le basket, dans la vie de tous les jours aussi. Rendre les gens heureux ne coûte rien, insiste-t-il, et j'essaie de le faire le plus possible. Je pense que c'est quelque chose que nous pouvons tous faire pour essayer de changer le monde dans lequel nous vivons aujourd'hui. J'apprécie donc énormément les commentaires du coach à propos de mon approche. »

Evans ajoute : « Un autre truc que j'ai appris, c'est à être plus physique. C'est probablement là-dessus que je vais le plus travailler d'ici la prochaine fenêtre qualificative. »

Les fans de la Guinée ont de quoi se réjouir : il semblerait que leur sélection nationale tient enfin le meneur qu'elle attendait depuis longtemps.

Retour Ă  l'accueil