Washington signe une cinquième victoire en six matches, Golden State, Miami, Philadelphie et Phoenix assurent

Vainqueur de Boston (115-112 a.p.), Washington a gagné son cinquième match de la saison, samedi. Les Wizards signent leur meilleur début de saison depuis 2005.

La stat : le meilleur départ de Washington depuis 2005-2006
Avec cinq victoires contre une seule défaite depuis le début du Championnat NBA, les Washington Wizards n'avaient plus été à pareille fête depuis la saison 2005-2006. Les voilà à la deuxième place de la conférence Est, derrière les New York Knicks d'Evan Fournier.

Samedi, Washington a battu Boston (115-112), à l'issue d'une double prolongation, porté par Bradley Beal (36 points). Les Wizards doivent désormais faire mieux qu'en 2005-2006. Il y a 16 ans, après le 5-1 du début de saison, ils avaient subi cinq revers consécutifs...

Philadelphie corrige Atlanta
La dernière fois que les Atlanta Hawks et les Philadelphia 76ers s'étaient affrontés, les premiers avaient créé la surprise en éliminant les seconds en demi-finales de conférence, la saison dernière. Pour leurs retrouvailles, les Sixers ont pris une sacrée revanche, en surclassant les Hawks (122-94).

À la pause, Philadelphia menait déjà 60-46 et n'a eu de cesse de creuser l'écart. Tobias Harris (22 points, 11 rebonds), Joel Embiid (19 pts), Tyrese Maxey (16) et Seth Curry (15) ont été les principaux artisans de la victoire des 76ers.

Eliminé en demi-finale de conférence lors des derniers play-offs après un match 7 perdu à la maison contre les Atlanta Hawks, Philadelphie s'est rebellé. Les Sixers ont survolé la rencontre de l'entre-deux au buzzer final pour rosser les Faucons de 28 unités, 122-94. Trae Young a été bien muselé (13 points, 5/16 au tir), pendant que six joueurs de Phily cumulaient plus de 10 points.

Les joueurs de Doc Rivers restent dans le peloton de tête avec quatre victoires pour deux défaites, tout comme Miami qui a surclassé Memphis (129-103). Le champion ne peut en dire autant. Certes, les Bucks sont privés de plusieurs joueurs, blessés : Brook Lopez (dos), Jrue Holiday (cheville) et Donte DiVincenzo (cheville). Mais la défaite de Milwaukee à San Antonio (102-93), vainqueur d'un seul match jusque là fait tache. Avec trois victoires pour trois défaites, Milwaukee plafonne. Boston, pour sa part, s'enfonce littéralement, avec un nouveau revers contre Washington, et une soirée cata au tir pour Jayson Tatum, 27 points et 15 rebonds mais à 31% de réussite et de nombreux mauvais choix.

Le joueur : Stephen Curry se réveille
Auteur de seulement cinq points en première période, samedi lors de la victoire des Golden State Warriors sur l'Oklahoma City Thunder (103-82), Stephen Curry s'est réveillé dès le retour des vestiaires. En moins de deux minutes, la star de l'équipe californienne a claqué trois tirs à trois points, contribuant à faire passer le score de 55-46 à 66-46. Plus tard, dans le même quart-temps, Curry a rentré deux autres shoots à trois points, portant ainsi son total à 20 points dans cette rencontre... son plus mauvais bilan depuis le début de la saison.

Phoenix, Miami et Denver victorieux
Les Phoenix Suns, finalistes la saison dernière, se sont imposés face aux Cleveland Cavaliers (101-92), emmenés par Devin Booker (27 points). Le Miami Heat a donné une leçon aux Memphis Grizzlies (129-103), grâce à 27 points de Jimmy Butler. Enfin les Denver Nuggets ont battu les Minnesota Timberwolves (93-91), avec un excellent Nikola Jokic (26 points, 19 rebonds).

Retour à l'accueil