Revue d'équipe de FIBA Afrique pour l'AfroBasket women 2021 : le Cap-Vert

PRAIA (Cap-Vert) - Pour seulement la seconde fois de son histoire, le Cap-Vert s'est qualifié pour un deuxième FIBA Women's AfroBasket consécutif. 

La nation insulaire veut que s'inviter à la table des meilleures équipes africaines devienne désormais une habitude. Elle a parcouru beaucoup de chemin et elle se réjouit de défendre très bientôt ses couleurs nationales sur la scène continentale.

Revue d'équipe de FIBA Afrique pour l'AfroBasket women 2021 : le Cap-Vert

Voici quelques éléments clés à son sujet :

Équipe : Cap-Vert

Classement FIBA : 88e (Monde) ; 13e (Afrique)
Dernière participation au FIBA Women’s AfroBasket : 2019 (1 victoire, 2 défaites)
Meilleur résultat au FIBA Women’s AfroBasket : En 2005, le Cap-Vert a atteint les quarts de finale, prenant finalement le 7e rang, son meilleur classement dans le tournoi continental à ce jour. 
Le chemin de la qualification pour le FIBA Women’s AfroBasket 2021 : Le Cap-Vert s'est qualifié en battant la Guinée dans la Zone 2. Après une défaite 64-65 dans le premier des deux matchs de la série qualificative, les Capverdiennes ont remporté le second sur le score de 68-59, obtenant du même coup leur participation pour la compétition à Yaoundé (Cameroun). 
Monde : Le Cap-Vert n'a jamais pris part à la Coupe du Monde Féminine FIBA ou à des JO. 

La capitaine Jade Leitao a fait ses débuts en sélection en 2005

La capitaine Jade Leitao a fait ses débuts en sélection en 2005

Impact des sélections jeunesse : La situation est toujours plutôt compliquée, mais il existe des plans pour développer un programme jeunesse, afin d'encadrer les jeunes joueuses talentueuses qui intégreront plus tard l'équipe senior. 

Historique : Le Cap-Vert a fait ses débuts dans la compétition en 2005 à Abuja (Nigeria). Partageant le relevé Groupe A avec le Nigeria et le Sénégal, futurs finalistes, il a décroché son tout premier succès à ce niveau en s'imposant face au Togo (76-44).

Ce seul succès n'a pas suffi à qualifier l'équipe pour les demi-finales et elle a pris le 7e rang final grâce à sa victoire contre le Niger (56-51) dans le dernier match de classement. 

Les "Blue Sharks" ont renoué avec le tournoi africain deux ans plus tard, perdant cette fois tous leurs cinq matchs du Groupe B. Elles ont toutefois conclu leur campagne sur une bonne note en battant Madagascar 60-57 pour terminer à la 9e place. 

Joseana Vaz

Joseana Vaz

Après avoir manqué les éditions 2009 et 2011, les Capverdiennes sont réapparues en 2013 au Mozambique, s'inclinant une nouvelle fois lors de leurs cinq matchs du Groupe B. Elles ont cependant gagné leurs deux matchs de classement contre l'Algérie (65-45) et le Kenya (63-41) pour finir neuvièmes. 

Absentes en 2015 et 2017, les "Blue Sharks" ont été présentes en 2019 à Dakar (Sénégal), avec un succès contre le Kenya mais des défaites contre la République démocratique du Congo et le Mozambique, achevant leur parcours sur un nouveau 9e rang. 

Très heureuses d'être de la partie cette année, les Capverdiennes entendent bien profiter de l'expérience d'il y a deux ans pour faire mieux à Yaoundé.

Joueuses clés : La capitaine Jade Leitao est l'élément clé de la sélection capverdienne. À Yaoundé, où le Cap-Vert participera pour la 5e fois à la compétition continentale, elle fêtera également à titre personnel une 5e participation. 

Depuis ses débuts en 2005 à l'âge de 22 ans, Leitao est la pièce maîtresse du collectif capverdien, elle qui a donc pris part aux quatre apparitions précédentes de son pays dans le tournoi africain.

Jade Leitao lors du FIBA Women's AfroBasket 2013 à Maputo (Mozambique)

Jade Leitao lors du FIBA Women's AfroBasket 2013 à Maputo (Mozambique)

La leader née de 38 ans organise des camps de basket au pays et il est intéressant de noter les présences dans l'effectif définitif de sœurs Vaz, Joseana et la néophyte Jessica, qui ont toutes les deux participé à ces camps. 

Joseana, qui a fait une entrée remarquée il y a deux ans à Dakar avec des moyennes de 15.3 points, 7.7 rebonds et 1.3 assists, sera attendue au tournant pour aider le Cap-Vert à défendre ses chances dans le Groupe A, qu'il partage avec le Cameroun et le Kenya. 

L'ailière-forte Ornela Livramento, l'une des joueuses les plus expérimentées de la sélection, sera précieuse des deux côtés du terrain. 

Stars montantes : Jessica - la plus jeunes des sœurs Vaz - a un avenir prometteur. À 19 ans, la néophyte tentera de s'illustrer en suivant avec succès les pas de sa sœur aînée Joseana. 

Ajout : Vandell Andrade fait son retour dans l'effectif des "Blue Sharks" pour la première fois depuis 2013, lorsqu'elle avait tourné avec des moyennes de 12.4 points et 7.4 rebonds par match. Son expérience sera un atout important pour le Cap-Vert si celui-ci veut se sortir de la phase de groupes. 

Antonio Moreira

Antonio Moreira

Coach : Ce sera la 3e fois qu'Antonio Moreira participe au FIBA Women's AfroBasket et il espèrera tirer profit de ses expériences passées pour permettre à cette équipe plutôt jeune d'avancer dans le tournoi. 

Pronostic : Le Cap-Vert aura fort à faire dans le Groupe A face au Cameroun, qui voudra profiter de l'avantage d'évoluer à domicile - comme en 2015 avec une place en finale, et face au Kenya, qui alignera une équipe rajeunie et très dangereuse. 

Retour Ă  l'accueil